AccueilSociétéDéveloppement local - Conférence des exécutifs locaux - Réflexion sur fond de modernisation de l’action publique

Développement local - Conférence des exécutifs locaux - Réflexion sur fond de modernisation de l’action publique

Jean-Jack Queyranne, président du Conseil régional Rhône-Alpes, a réuni la Conférence des exécutifs locaux (composée des présidents des conseils généraux, de la communauté urbaine de Lyon et des communautés d’agglomérations), en présence d’Yves Krattinger, sénateur, président du conseil général de Haute- Savoie et président du comité de pilotage des Etats généraux de la démocratie territoriale, et de Jean-François Carenco, préfet de la région Rhône- Alpes.

ActualitéSociété Publié le ,

Jean-Jack Queyranne a souhaité engager directement le dialogue entre les collectivités locales de Rhône-Alpes et l’Etat au moment où le débat sur la modernisation de l’action publique et la décentralisation est lancé. Yves Krattinger a salué l’opportunité de cette rencontre et la qualité de la mobilisation de la Région Rhône-Alpes dans la perspective de la synthèse des Etats généraux de la démocratie territoriale qui doit être élaborée lors des rencontres au Sénat les 4 et 5 octobre prochains.
En introduction aux échanges, le président de la Région Rhône- Alpes a exposé plusieurs principes préalables à la bonne conduite de ce débat majeur pour la vitalité de la démocratie, l’efficience de l’action politique et pour une réponse appropriée aux attentes des citoyens. Il a ainsi décliné qu’un vaste débat public, citoyen et démocratique, doit accompagner cette réforme, que la répartition des compétences entre l’Etat et les collectivités doit être claire, que le débat ne doit pas être réduit à la seule suppression d’un échelon. Par ailleurs, pour Jean-Jack Queyranne, « les ressources financières des collectivités doivent leur permettre d’exercer leurs compétences, qu’un nouveau pacte de solidarité et de confiance doit être noué entre l’Etat et les collectivités locales qui portent 70 % de l’investissement public en France. La diversité des territoires et des possibilités de coopération doit être mieux prise en compte, avec un cadre juridique permettant des expérimentations, la libre administration ne doit pas conduire à une forme de jacobinisme régional mais permettre une approche partagée des enjeux et des stratégies à mettre dans un cadre régional ». Ainsi, pour le président de la Région Rhône-Alpes, les responsabilités des collectivités doivent être clairement définies avec l’organisation des chefs de fi le ; le rôle des Régions dans la gestion des fonds européens doit être affirmé ; enfin, la réforme de l’Etat et de la démocratie territoriale doit être un levier pour apporter une réponse plus efficace aux problèmes de la crise : l’emploi, la reconquête de la compétitivité, la croissance et le redressement économique.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?