AccueilSociétéDéveloppement local - A bicyclette…

Développement local - A bicyclette…

Certes, nous sommes en plein Tour de France.

ActualitéSociété Publié le ,

Certes, développement durable oblige, les modes doux de transports sont à la mode et se développent à grand braquet. Le Vélo’V fait des petits, les pistes cyclables fleurissent. Bref, les deux roues changent de vitesse pour ne pas dire de plateaux. Dans la capitale des Gaules, le trafi c cycliste a augmenté de 80 % en deux ans, dont un quart dû à la bicyclette rouge et ses 60 000 abonnés. « 25 millions de kilomètres ont été effectués à Vélo’V depuis 2005, ce qui représente l’équivalent de 5 000 tonnes de gaz carbonique qui n’ont pas été rejetées dans l’atmosphère », estime Gilles Vesco, vice-président du Grand Lyon. Cent-cinquante véloroutes et voies vertes ont été créées en France, ces dernières années. Récemment, sur les terres de Haute-Savoie, le 1er tronçon cyclable du grand projet d’aménagement d’une voie cyclable et piétonnière en rive Est du lac d’Annecy a été mis en service. Son objectif sur le long terme est de raccorder les deux rives. Montant des travaux, 1,17 MM€, fi nancé à parts égales entre la Région Rhône-Alpes, le Sila et le conseil général de Haute-Savoie. La commune de Talloires est également partenaire. A l’échelle de Rhône-Alpes, la volonté affichée de la Région de proposer de véritables services TER+vélos est mise en oeuvre depuis le début de l’année 2009 dans les 185 « gares les moins fréquentées » avec l’implantation de près de 300 modules de consignes individuelles proposant 1 164 places pour un coût à la place de 1 075 € supporté à 75 % par la Région et 25 % par la SNCF. La Région soutient les véloroutes et les voies vertes inscrites au schéma régional de Référence des itinéraires cyclables structurants. De là à dire que les collectivités gardent la tête dans le guidon, il n’y a qu’un pas. Enfi n, qu’un tour de roue.

C.B.-A

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?