AccueilActualitéSociétéCyrano de Bergerac, sans cape et sans épée

Cyrano de Bergerac, sans cape et sans épée

Dernière salve du théâtre en vers, Cyrano de Bergerac n’a jamais quitté l’affiche depuis sa création triomphale (20 minutes d’ovations le soir de la première), le 27 décembre 1897 à la Porte Saint-Martin où l’oeuvre sera jouée 400 fois jusqu’en mars 1899.

ActualitéSociété Publié le ,

Ni la théâtralité des dialogues, ni l’invraisemblance des intrigues de l’oeuvre d’Edmond Rostand n’ont épuisé un public sans cesse renouvelé, pas plus qu’ils ne découragent les metteurs en scène contraints par un texte qui leur laisse peu de liberté. Au-delà de l’histoire de ce bretteur gascon au nez indésirable, amoureux sans espoir de sa cousine Roxane qu’il aide à conquérir le beau et sot Christian sans jamais trahir son secret, cette pièce signe la revanche de l’esprit sur la matière. Et c’est peut-être cet aspect-là, la quête d’absolu de ce lointain cousin de Don Quichotte, qui séduit encore les nouvelles générations. Un personnage qui a réellement existé. …/…


Lire la suite dans le Tout Lyon Affiches n° 5049 du samedi 18 mai 2013

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

Journal du 23 décembre 2021

Journal du23 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?