AccueilIndustriectiBiotech imprime sa marque dans la recherche médicale

ctiBiotech imprime sa marque dans la recherche médicale

Spécialisée dans la recherche sur les cellules souches et dans l'ingénierie tissulaire, la start-up lyonnaise réalise 75 % de son chiffre d'affaires à l'export.
ctiBiotech imprime sa marque dans la recherche médicale
Photo cti Biotech - Nico Forraz, Dg CTI Biotech, et Colin McGuckin, Pdg

EconomieIndustrie Publié le ,

Soutenue par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, dans le cadre du programme des investissements d'avenir, la start-up lyonnaise ctiBiotech vient de se doter de cinq machines de bio-impression 3D. Créé conjointement par le professeur Colin McGuckin et par Nico Forraz, il y a 10 ans, l'entreprise développe des modèles de cellules et de tissus humains pour accompagner les développements de la recherche médicale et scientifique. Cet investissement de 600 000€ doit lui permettre de gagner en productivité et de proposer des modèles plus précis, de meilleure qualité et plus innovants.

« Nous sommes structurés en deux grandes unités, qui travaillent dans deux grandes directions, explique Nico Forraz. Une unité est dédiée à la recherche médicale et pharmaceutique, avec de manière très prédominante la recherche contre le cancer. La seconde est spécialisée dans les modèles de peaux, avec des applications en milieu médical, mais aussi en dermatologie et en cosmétique. » Les deux activités pèsent d'un même poids dans les 2 M€ de chiffre d'affaires que réalise ctiBiotech aujourd'hui, contre 1,3 M€ en 2018.

Installée à Meyzieu, l'entreprise s'est d'ores et déjà imposée comme un acteur mondial de référence. L'international représente 75 % de son chiffre d'affaires, avec notamment une très forte présence au Japon. « L'avenir de l'entreprise passera par le renforcement de nos positions en Asie, mais aussi par une meilleure pénétration du marché nord-américain, qui ne représente que 5 % de notre activité », indique Nico Forraz.

Employant 20 personnes, ctiBiotech travaille aussi bien avec des clients hospitalo-universitaires qui ont besoin de modèles spécifiques, par exemple pour leurs recherches contre le cancer, qu'avec des entreprises qui développent des dispositifs médicaux pour la thérapie cellulaire, des laboratoires de biotech, des industriels de la pharmacie, des fabricants d'ingrédients ou encore des marques de cosmétique.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?