AccueilDossiersCryptomonnaie : à Lyon la demande de bitcoin s'accélère

Cryptomonnaie : à Lyon la demande de bitcoin s'accélère

Jimmy Chambrade a créé à Lyon un comptoir du bitcoin, véritable bureau de change pour les utilisateurs de la cryptomonnaie.
Cryptomonnaie : à Lyon la demande de bitcoin s'accélère

Dossiers Publié le ,

Depuis deux ans, avec ses quatre associés, Jimmy Chambrade a lancé Bitcoin Lyon. "La dimension technologique liée à ces monnaies est tellement forte qu'il est nécessaire d'être conseillé, d'où ce le projet Bitcoin Lyon, comptoir spécialisé dans l'achat-vente de Bitcoin situé aux Brotteaux, dans le 6e arrondissement de Lyon", explique-t-il.

"Nous y avons installé notre bureau de change et accueillons tous ceux qui s'intéressent à cette monnaie. Bien que l'investissement dans les Bitcoin reste marginal, la demande ne fait que progresser ces dernières années. Aujourd'hui, des retraités, des étudiants ou des pères de famille s'intéressent à cette monnaie, et non pas qu'à des fins spéculatives mais trouvent plutôt un intérêt de placement et de sécurisation de leurs actifs", poursuit Jimmy Chambrade qui indique traiter entre 100 000 € et 1 M€ selon les cycles d'investissement.

"Le bitcoin n'aura pas de mal à cohabiter avec des monnaies souveraines"

Côté entreprise aussi l'intérêt est grandissant, boosté par des grands noms d'entrepreneurs comme Elon Musk (Tesla) ou Michael J. Saylor (MicroStratégy) qui ont investi dans les cryptommonnaies. "Nous avons d'ailleurs mis en place plusieurs systèmes de paiement en Bitcoin dans certains commerces de la ville", poursuit-il.

Appartenant à une génération baignée dans la sphère digitale, qui a connu notamment l'essor du peer-to-peer (modèle de réseau informatique d'égal à égal entre ordinateurs, qui distribuent et reçoivent des données ou des fichiers), le jeune dirigeant est convaincu du potentiel des cryptomonnaies.

"Internet nous a connecté au gens du monde entier et les monnaies virtuelles ajoutent un volet transactionnel à ce même échelon transactionnel. Le Bitcoin n'aura pas de mal à cohabiter avec des monnaies souveraines. Christine Lagarde, présidente de la Banque Centrale Européenne ne conteste d'ailleurs pas le développement d'une future monnaie numérique de banque centrale comme il en existe déjà en Chine avec le e-Yuan actuellement en test dans le pays", conclut-il.

LIRE NOTRE DOSSIER SPÉCIAL CRYPTOMONNAIE

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?