AccueilCultureSpectacle vivantCréation et répertoire au menu de la saison 18-19 des Célestins

Création et répertoire au menu de la saison 18-19 des Célestins

Si le théâtre de création se taille une part de choix dans la programmation de la nouvelle saison, les classiques figurent également en bonne place.
Création et répertoire au menu de la saison 18-19 des Célestins
Marie Clauzade - Le rosaire des voluptés épineuses, mise en scène de Georges Lavaudant

CultureSpectacle vivant Publié le ,

À commencer par la création maison de Claudia Stavisky, La place royaleou l'amoureux extravagant de messire Pierre Corneille. Une première pour la directrice du théâtre des Célestins qui affronte pour la première fois de sa carrière « un classique français en vers », et qu'elle considère comme « une aventure personnelle énorme ».

Elle se prépare d'ores et déjà au casting, qu'elle veut très jeune pour faire virevolter les souffles amoureux de la comédie.

Le théâtre à l'italienne reprendra également en novembre Rabbit Hole, son succès de la saison dernière, avant de s'installer pendant un mois aux Bouffes du nord .

Mais l'événement sans doute le plus attendu de la saison est certainement la nouvelle création de Cyril Teste qui ne clôturera pas la dite saison comme les années précédentes, mais s'attaque au grand œuvre du cinéaste américain John Cassavetes, Opening night.

Avec, s'il-vous-plaît, dans le rôle titre, celui tenu en son temps par l'éblouissante Gena Rowlands, compagne et muse du réalisateur, Isabelle Adjani, qui honorera la capitale des Gaules de sa présence irradiante.

Autre moment très attendu, le retour de Georges Lavaudant à Lyon avec un spectacle absolument improbable d'une « pièce » totalement inconnue d'un poète lyonnais surréaliste à peu près aussi méconnu, Le rosaire des voluptés épineuses de Stanislas Rodanski.

Il y aura encore beaucoup de beau monde dans cette programmation qui invite également pêle-mêle, la troupe de la Comédie-Française, Irène Jacob, Marie-Sophie Ferdane, Patrick Timsit, Rachida Brakni et Philippe Torreton, André Marcon et bien d'autres encore.

Sans oublier de porter une attention toute particulière à la production internationale, avec la reprise du splendide Je n'ai pas encore commencé à vivre de Tatiana Frolova et sa formidable équipe du théâtre Knam.

La venue pour la première fois à Lyon de la metteure en scène italienne Emma Dante et deux metteures en scène roumaines dans le cadre de la saison France-Roumanie. Bref, de nombreux univers s'offrent aux spectateurs et spectatrices, pourvu que ceux et celles-ci soient curieux.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

Journal du 23 décembre 2021

Journal du23 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?