AccueilCollectivitésCPER : divergences entre la Métropole de Lyon et la Région

CPER : divergences entre la Métropole de Lyon et la Région

La revoyure du contrat de plan Etat Région (CPER) que devaient signer le nouvel exécutif de la Région et la Métropole de Lyon est « une version pas satisfaisante pour la Métropole de Lyon », selon David Kimelfeld, son président qui « continue les discussions ». Le désaccord porte de 15 à 20 M€.

Collectivités Publié le ,

« Citons trois exemples qui alimentent les raisons pour lesquels la Métropole de Lyon ne souhaite pas signer ce CPER : la Région veut amputer de 5 M€, sur 15 M€ prévus à la version initiale du CPER en octobre 2017, les montants alloués aux actions économiques ; la Région refuse désormais d'inscrire sa participation aux travaux, terminés, de la rue Garibaldi ; la Région s'engageait à hauteur de 2 M€ pour les Ateliers de la danse, ce qu'elle réfute désormais. Mais le sujet ne porte pas uniquement sur les montants mais surtout sur le fait que ce sont des actions en moins, notamment en faveur de l'économie, et ce n'est pas satisfaisant », déclarait David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon, le 22 juin. Il affirme avoir écrit à Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, et attendre sa réponse pour envisager une nouvelle rencontre et poursuivre les négociations.

Le CPER porte sur 283 M€ et les divergences entre les deux collectivités sur « 15 à 20 M€ » selon David Kimelfeld qui affirme « ne pas vouloir entrer dans une bataille politique mais dans une négociation avec la Région ».

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 octobre 2022

Journal du01 octobre 2022

Journal du 24 septembre 2022

Journal du24 septembre 2022

Journal du 17 septembre 2022

Journal du17 septembre 2022

Journal du 10 septembre 2022

Journal du10 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?