AccueilActualitéCovid-19 : le plan blanc bientôt déclenché dans les hôpitaux lyonnais ?

Covid-19 : le plan blanc bientôt déclenché dans les hôpitaux lyonnais ?

Alors que le taux d'incidence continue de s'envoler dans le Rhône, la pression monte sur les Hospices civils de Lyon (HCL). Le plan blanc pourrait être déclenché et des déprogrammations décidées dès la semaine prochaine.
Covid-19 : le plan blanc bientôt déclenché dans les hôpitaux lyonnais ?
© Julien Verchère - Grégory Doucet lors du point presse organisé au vaccinodrome de Lyon-Gerland jeudi 2 décembre.

Actualité Publié le ,

La tension monte dans les hôpitaux lyonnais alors que le niveau de contamination au Covid-19 atteint des sommets (450 cas pour 100 000 habitants).

C'est le constat établi jeudi 2 décembre par Raymond Le Moign, directeur général des Hospices Civils de Lyon (HCL), lors d'un point presse commun avec la Ville de Lyon au vaccinodrome de Lyon-Gerland. Une réunion en présence de représentants de l'ARS, de la préfecture, de la médecine de ville et des infirmiers.

"On compte 128 personnes hospitalisées ce jour, contre 66 il y a deux semaines. Ce doublement nous conduit à envisager des déprogrammations dès la semaine prochaine pour faire face à cette cinquième vague", a détaillé le directeur des HCL. Le planc blanc pourrait être déclenché dans les jours qui viennent à Lyon.

Le dispositif de vaccination va monter en puissance à Lyon et dans le Rhône

Malgré un taux de vaccination qui atteint 97 % pour les plus de 12 ans dans la Métropole de Lyon, l'épidémie s'avère toujours virulente. Pour schématiser, un tiers des personnes hospitalisées est non vacciné, un tiers est vacciné mais fragile (immuno-déprimés notamment) et un tiers est vacciné mais a reçu la deuxième dose il y a déjà six mois ou plus.

D'où l'appel collectif à accélérer le rythme pour recevoir les doses de rappel. "Malgré la fatigue compréhensible, tout le monde a répondu présent pour une montée en puissance du dispositif", a salué Grégory Doucet, maire de Lyon.

Un nouveau centre à la place du Groupama stadium ?

Si 78 % des plus de 65 ans ont déjà reçu leur "troisième dose" dans le Rhône, il faut désormais amplifier la dynamique. Le vaccinodrome du palais des Sports de Gerland va ainsi rouvrir 6 jours sur 7, avec un rythme de 2000 injections quotidiennes.

"Non seulement nous rouvrons des créneaux dans la trentaine de centres du Rhône, mais nous allons en ouvrir quelques nouveaux. Le centre du Groupama stadium va fermer ses portes le 20 décembre à Décines, mais nous allons vraisemblablement en ouvrir un autre dans un centre commercial lyonnais pour compenser", a souligné Raymond Le Moign.

Sans oublier le travail de proximité des médecins, pharmaciens et infirmiers qui pourraient prendre en charge plus de 30 % des vaccinations.

© Julien Verchère / Le vaccinodrome du palais des Sports de Gerland va rouvrir 6 jours sur 7, avec un rythme de 2000 injections quotidiennes.

Retour du masque dans la rue : le civisme avant l'obligation

Quant à Ivan Bouchier,préfet délégué à la défense et à la sécurité, il a insisté sur l'importance de respecter les gestes barrières, notamment lors de la Fête des lumières à Lyon.

S'il n'a pas fermé la porte au retour du masque obligatoire dans la rue - notamment les plus commerçantes - le représentant de l'Etat a appelé au civisme en premier lieu. "Il ne faut pas forcément attendre une obligation pour se protéger et protéger les autres lorsque la densité de personnes l'exige", a-t-il conclu. Une arme de plus pour passer collectivement cette cinquième vague.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

Journal du 23 décembre 2021

Journal du23 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?