AccueilDossiersCourts séjours à la montagne : le groupe lyonnais Skimania pense à la reprise

Courts séjours à la montagne : le groupe lyonnais Skimania pense à la reprise

Acteur lyonnais incontournable des courts séjours de ski, Skimania connaît une activité quasi nulle depuis presqu'un an. Pas de quoi décourager sa directrice, Laurence Gaudart.
Courts séjours à la montagne : le groupe lyonnais Skimania pense à la reprise
© DR - Laurence Gaudart, directrice de Skimania, oscille entre colère et détermination.

Dossiers Publié le ,

Dans quel état d'esprit êtes-vous ?

"J'oscille entre colère et détermination. Mais je crois en notre groupe car nous pouvons compter sur une trésorerie saine, un large soutien de la part des clients et une notoriété toujours aussi vive. J'ai dû gérer la perte d'activité de Skimania (Ndlr marque hiver de Travel Mania, 5,2 M€ de CA en 2019) passée de 3 M€ à 30 000 euros entre mars 2020 et aujourd'hui. Et bien qu'ayant profité d'un PGE, du chômage partiel et récemment d'une aide en fonction du chiffre d'affaires réalisé sur le mois de décembre 2019, je réussi à maintenir la passion qui m'amine pour la diffuser auprès de mes collaborateurs."

Qu'est ce qui fait la réussite de Skimania ?

"Depuis sa création en 1992, l'enseigne a emmené plusieurs dizaines de milliers de Lyonnais dans les stations alpines, sur un modèle écologique/économique, toujours d'actualité. Pour 60 euros environ (comprenant le transport en car, le forfait et la collation), vous passez un bon moment dans une station. Les clients apprécient la qualité et la souplesse de nos offres sans oublier que chaque groupe est chapeauté par un accompagnateur aguerri et passionné."

Avez-vous pensé à changer de modèle économique ?

"Notre modèle est forcément chahuté, bien que nous ayons tenté de proposer des alternatives au ski alpin, avec les randonnées en raquettes ou en ski de randonnée. Mais la sécurité des personnes ne pouvant être assurée pleinement, du fait de domaines fermés nous avons dû renoncer à cette alternative malgré la demande.

Pour ne plus être dépendant de la seule activité du ski, nous avons monté Travel Mania : notre proposition de loisirs s'étend désormais sur quatre saisons. Nos espoirs sont maigres pour une réouverture en mars : nous sommes tournés vers la saison prochaine et allons investir dans la gestion du back-office et l'amélioration du parcours client pour se préparer à la vraie reprise."

Lire notre dossier "spécial montagne"

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?