AccueilTribunauxCour administrative d'appel : la retraite du président

Cour administrative d'appel : la retraite du président

Très entouré, Jean-Marc Le Gars, président de la cour administrative d'appel de Lyon (qui a compétence sur le ressort administratif grenoblois) depuis 8 ans, vient de fêter son départ à la retraite dans le palais des juridictions administratives.
Cour administrative d'appel : la retraite du président
Photo : Michel GODET - J.-M. Legars (à gauche) et J.-P. Clot

Vie juridiqueTribunaux Publié le ,

Premier vice-président de la cour, Jean-Pierre Clot a retracé le parcours et la carrière de ce grand serviteur de l’Etat avec des propos fort élogieux.Depuis son arrivée dans l’administration des impôts en 1967, ce ne sont pas moins de cinquante années de vie professionnelle consacrée au service public et à l’Etat de droit, dont une quarantaine à la seule juridiction administrative, qui sont à porter au crédit de Jean-Marc Le Gars. Un homme d’esprit, Breton passionné, né à Kerfeunteun (Quimper), qui n’a jamais renié ses origines, un grand juge dans l’âme.

Et le premier vice-président Jean-Pierre Clot d’insister sur ce parcours d’exception qui l’a amené au statut de Conseiller d’Etat. Une mission caractérisée par des actions différentes et complémentaires, ayant pour thèmes, l’organisation, l’innovation et le droit. Dire le droit et trancher les litiges. « Depuis votre arrivée, la cour a changé de dimension…Sans doute l’effet Le Gars ! »

Le jeune retraité s’est dit gagné par une « irrésistible émotion », avant de remercier tous ceux avec qui il a collaboré durant de nombreuses années. Et de conclure en breton : « Kenavo ar vech’al ».

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?