AccueilEconomieCosmétiques pour bébé : les premiers pas prometteurs d'une marque lyonnaise
Start-up

Cosmétiques pour bébé : les premiers pas prometteurs d'une marque lyonnaise

Créée en 2019 par Manon Lombardet, l’entreprise Poupon connaît une belle croissance. La marque de produits pour bébé prépare une levée de fonds et souhaite se lancer à l’international.
Cosmétiques pour bébé : les premiers pas prometteurs d'une marque lyonnaise
© DR - Manon Lombardet, 34 ans, s'est lancée dans l'entreprenariat en 2019 avec sa marque de cosmétiques pour bébé, Poupon

Economie Publié le ,

Proposer une gamme courte de produits pour bébé made in France, composés d’ingrédients bio et responsables, agréables et abordables : tel est le créneau qu’a choisi Manon Lombardet lorsqu’elle a créé Poupon.

Si cette petite entreprise lyonnaise s’est lancée dans la commercialisation voilà un an, l’idée a germé dans la tête de la jeune femme il y a trois ans, lorsqu’elle attendait son premier enfant.

"Je ne trouvais pas ce que je souhaitais sur le marché. Des produits naturels, qui sentent bon et que l’on a plaisir à utiliser, comme les soins pour adulte”, explique Manon Lombardet.

Poupon dans 300 points de vente

Manon Lombardet, ancienne acheteuse dans le textile, se lance alors dans l’aventure Poupon épaulée par deux amies, l’une pharmacienne, l’autre sage-femme. Et ça marche rapidement. Aujourd’hui, les produits Poupon sont distribués dans plus de 300 points de vente, notamment des pharmacies, où “l’image des produits pour bébé est assez vieillissante”, constate Manon Lombardet.

L’idée n’est pas de déloger les mastodontes déjà présents dans les officines, mais de donner un coup de fouet au marché, notamment au travers d’un packaging sympa et coloré. Poupon est également présent dans des concept stores, mais avec des prix abordables.

En 2021, sur neuf mois d’activité, Poupon a enregistré un chiffre d’affaires de plus de 100 000 euros. Sur les premiers mois de 2022, ce chiffre a déjà doublé. Pour mener à bien sa croissance, Poupon prépare une levée de fond, pour la fin de l’année, de l’ordre de 500 000 euros à un million d’euros. Objectif : poursuivre son développement en France, structurer ses équipes et se développer à l’international.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

Journal du 16 juillet 2022

Journal du16 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?