Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Corus donne de la valeur ajoutée aux documents sortants

Publié le - - Entreprise de la semaine

Corus donne de la valeur ajoutée aux documents sortants
Photo Corus - Raphaël Latour et Gautier Thiriez (co-fondateurs de Lifebot) s'engagent avec Hervé Jourdan (fondateur du Groupe Corus

Historiquement implantée sur le marché des grandes entreprises et des ETI, la société lyonnaise, créée il y a plus de 25 ans, vient d'investir le marché des PME et TPE.

Née en 1992 à Lyon, Corus a fait ses premiers pas à Paris. Tournée vers la production et la gestion de documents sortants (relevés de compte, décomptes de prestations, factures, bulletins de paie…), l'entreprise créée par Hervé Jourdan visait alors en priorité les grands comptes. Une cible qui s'est progressivement élargie, même si les grandes entreprises et les ETI représentent encore aujourd'hui la très grande majorité de son portefeuille clients.

Reconnu pour sa capacité à donner de la valeur ajoutée aux documents sortants, Corus est le partenaire de grands groupes comme Total, Antargaz, SAUR, Sonepar, Groupama, Start People… et de nombreuses ETI, qui doivent faire face à des flux importants. « A partir de nos sites de production de Paris et Annecy, nous gérons 100 millions de plis par an, 300 millions de pages et environ 50 millions de documents sont hébergés sur nos serveurs chaque année », précise François Ballaguy, directeur du développement du groupe.

Fort de leur solide position dans le Top 5 des acteurs du courrier sortant, les dirigeants et associés du Groupe Corus étaient convaincus que la dématérialisation allait entraîner des baisses de volumes. « Nous sommes positionnés sur des marchés extrêmement concurrentiels. Nous avons donc décidé d'élargir notre offre aux PME et TPE, afin de doper l'alimentation de nos usines de production, en allant chercher des marchés que nous n'avions pas ciblés jusque-là », poursuit-il.

Pour mener à bien ce projet, les dirigeants de Corus avaient envisagé deux pistes : développer en interne une solution à façon ou reprendre une société possédant déjà un savoir-faire. « Dans un premier temps, nous avons priorisé l'option croissance interne, sur laquelle nous avons beaucoup travaillé, en analysant le marché et en interrogeant les TPE et PME sur leurs attentes. Mais nous avons finalement retenu la deuxième solution, quand nous avons croisé la route des fondateurs de la start-up parisienne Lifebot (Ndlr : nom commercial Seeuletter), qui avaient lancé une plateforme 100 % web et une API flexible et moderne, pour envoyer du courrier simple ou recommandé très facilement depuis l'interface web ou les applications métiers », détaille François Ballaguy.

Finalisé au mois de juillet 2019, le rachat a donné naissance à «MySendingBox by Corus », une solution d'expédition de courrier postal, sans engagement ni abonnement, et parfaitement adaptée aux besoins des TPE et des PME. « Mais pas uniquement, ajoute-t-il immédiatement. Nous avons constaté que les grands donneurs d'ordre et les ETI étaient aussi intéressés par cette solution « plug and play », facile à déployer, quasiment sans intervention informatique. Elle leur offre une solution pour les envois urgents. »

François Ballaguy : « Grandir et enrichir notre offre »

Directeur du développement du Groupe Corus​

Que représente le Groupe Corus aujourd'hui ?

Il réalise 16 M€ de chiffre d'affaires, emploie 120 personnes et rassemble trois sociétés. Corus, la structure originelle, est bien entendu celle qui pèse le plus lourd. Mais les deux structures rachetées cette année, Perf + et Lifebot, complètent parfaitement l'offre initiale. Par ailleurs, en concrétisant ces deux opérations de croissance externe, notre groupe s'est donné les moyens de grandir et d'enrichir son offre, sans s'écarter de son cœur de métier.

Le numérique a-t-il rendu le papier définitivement obsolète ?

Nous ne sommes pas partisans d'une mutation totale du papier vers le numérique. Nous prônons plutôt la dématérialisation raisonnée, sélective, par type de documents. Et notre force, c'est justement de donner à nos clients la possibilité de faire du papier ou du numérique avec le même professionnalisme et la même efficience. Nous sommes là pour les informer, les conseiller et les sensibiliser à une solution hybride, utilisant le papier ou le numérique, en fonction des besoins des différents utilisateurs.

Comment envisagez-vous l'avenir ?

Nous allons notamment développer « MySendingBox by Corus » et nous avons déjà recruté deux commerciaux, en renfort des deux cofondateurs de Seeuletter. Un développeur les rejoindra cette année, ainsi qu'un product manager. Nous voulons finaliser très rapidement l'intégration totale de « MySendingBox by Corus », afin de poursuivre son développement et de doubler son chiffre d'affaires, en 2020 et de nouveau en 2021. Il s'est élevé à 350 K€ en 2019.




Jacques DONNAY
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer