AccueilFemmes décideurs 2020Corinne Lapras, l'aventurière

Corinne Lapras, l'aventurière

Corinne Lapras aime la diversité et cultive de nombreuses compétences. Des atouts précieux pour rebondir quand une crise menace.

EconomieFemmes décideurs 2020 Publié le ,

Corinne Lapras est une femme qui évolue avec son temps. Toujours dirigeante de son entreprise Corpoe, son métier ne ressemble pourtant plus à celui qu'elle avait imaginé lors de sa création, en 2006.

"Je suis partie d'une page blanche dans un métier que je connaissais peu. J'avais envie d'avoir des missions diverses et de me sentir utile pour mes clients afin de les aider à passer des étapes clés dans la vie de leur entreprise. J'avais imaginé vendre des prestations autour de la veille et des informations stratégiques, l'intelligence économique", raconte cette femme aguerrie, forte de trente-cinq années d'expérience professionnelle.

Mais la crise de 2008 l'a poussé à se réinventer. Premier pivot en 2009, avec le passage à l'animation d'événements et au storytelling, puis second, et réel pivot en 2012, avec le lancement du premier événement collaboratif pour innover dans le management. "L'idée est inspirée d'un événement, consacré aux nouvelles formes de médiation et au numérique dans les musées, organisé par mon fils ainé", se souvient-elle. Désormais, Corpoe s'inscrit durablement dans "l'aide aux dirigeants et leurs équipes pour accélérer les tournants stratégiques".

► Femmes décideurs 2020 : votez en un clic

Innovation collaborative

Aujourd'hui, cette mère de trois enfants, dont deux entrepreneurs, emmène les entreprises vers le changement grâce à des démarches participatives. "Ma mission est de faire travailler ensemble des salariés, des experts, des partenaires, sur une ou plusieurs journées, afin de faire émerger et accélérer des projets".

La finalité de cette démarche est de produire un livrable, mais Corinne Lapras souhaite avant tout "que ce soit une expérience transformatrice". Pour elle, l'innovation collaborative est "le futur de demain". Mais l'entreprise n'est pas le seul centre d'intérêt de ce "couteau suisse", comme elle aime se définir.

Corinne Lapras s'implique dans de nombreuses associations défendant aussi bien l'entrepreneuriat, les femmes, l'éducation que l'idée d'une santé durable. Plus récemment, elle est même devenue investisseur pour Time for The Planet, une société lyonnaise à but non lucratif qui entend financer et créer des entreprises luttant contre le dérèglement climatique.

"Ils font preuve d'audace, tant par leurs objectifs que par leur modèle innovant", juge-t-elle. Un echo à son propre prix il y a presque dix ans ? "Il m'a amusé par sa qualification !", rit-elle encore.

Créez votre propre sondage de satisfaction des utilisateurs

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?