AccueilEconomieIndustrieCorbas : HD Industrie investit pour doubler son chiffre d’affaires

Corbas : HD Industrie investit pour doubler son chiffre d’affaires

Cinq ans après avoir mené à bien la reprise de la société Besacier, spécialisée dans la micro mécanique industrielle, Hugues Deloche l’a redimensionnée en finalisant quatre croissances externes et en créant le groupe HD Industrie.
Corbas : HD Industrie investit pour doubler son chiffre d’affaires
© DR

EconomieIndustrie Publié le ,

Après une intense activité d’acquisitions, qui l’a conduit à racheter quatre sociétés entre 2018 et 2019, Hugues Deloche a décidé mettre l’accent sur la croissance interne.

Désormais à la tête d’un petit groupe industriel de mécanique de précision, qui emploie 120 personnes et réalise 15 M€ de chiffre d’affaires, il a rédigé une feuille de route programmant un plan d’investissement majeur pour les cinq prochaines années.

Un effort conséquent, qui portera sur les capacités de production et les savoir-faire, avec l’ambition avouée de doubler son chiffre d’affaires à l’horizon 2026.

La première étape de cette montée en puissance a été engagée il y a cinq ans. Nommé directeur général de la société Besacier en 2013, Hugues Deloche a fini par racheter l’entreprise trois ans plus tard et s’est aussitôt lancé dans une stratégie de croissance externe.

HD Industrie Corbas : quatre PMI autour de Besacier

Adossé à l’entreprise originelle, qui est installée à Corbas, il a assuré l’intégration verticale de la chaine de valeur, allant de l’ingénierie de conception à la réalisation des outillages, en passant par l’ingénierie de maintenance. Aujourd’hui, HD Industrie réunit, autour deBesacier, quatre PMI : Sodese (26), OMS Industrie (69), Faust Précision (69) et Stamptech Ingénierie (75).

"Le groupe s’adresse à une clientèle industrielle, qui intervient dans l’automobile, la machine-outil, la robotique, le ferroviaire…, détaille Hugues HD industrie Deloche. Nous avons vocation à travailler partout où les volumes sont importants et où les précisions requises sont essentielles. Nous ne nous positionnons pas sur les marchés quand il manque un de ces deux éléments. Il ne s’agit pas de marchés de niche, en revanche la technologie que nous maitrisons est très rare. Nous ne sommes que quatre acteurs sur ce marché en France et moins de quinze en Europe."

Si le marché de la machine-outil représente pour l’heure le premier vecteur de chiffre d’affaires de l’entreprise, cet équilibre devrait être remis en cause prochainement au profit de l’automobile.

"Nous venons de remporter plusieurs marchés très importants", confirme Hugues Deloche. Cette redistribution des cartes s’accompagnera de recrutements mais aussi "d’investissements capacitaires, avec une augmentation de notre parc machines, et numériques pour la captation et le traitement des données de production et, enfin, immobiliers, puisque nous aurons besoin d’un nouveau bâtiment à l’horizon 2023", détaille-t-il.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 03 décembre 2022

Journal du03 décembre 2022

Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?