AccueilCollectivitésCoraly garde un œil sur le trafic routier lyonnais

Coraly garde un œil sur le trafic routier lyonnais

Coraly vient de publier son panorama 2018 concernant le trafic routier sur l'agglomération lyonnaise. On y apprend notamment que les bouchons sont en baisse de 5,5 % par rapport à 2017.
Coraly garde un œil sur le trafic routier lyonnais
© BlueBreezeWiki

Collectivités Publié le ,

Fruit d'un partenariat entre la Direction Interdépartementale des Routes Centre-Est, APRR, Vinci Autoroutes et AREA et la Métropole de Lyon, la structure de coordination et régulation du trafic de l'agglomération lyonnaise (Coraly) a pour objectif d'optimiser la gestion des grandes voieries grâce à l'analyse de nombreuses données 24h/24 et 365 jours par an.

Le réseau Coraly compte 240 km de voies classées autoroutes ou de voies rapides, 100 panneaux d'informations, 135 caméras de surveillance et 425 points de mesures du trafic. La dernière évolution qui a impacté le réseau est l'intégration de l'A89 avec l'ouverture en mars 2018 du tronçon entre la Tour de Salvagny et Limonest.

Concrètement, les opérateurs de Coraly sont en contact permanent avec les PC des partenaires et suivent en temps réel les données de comptage et de vidéo surveillance du trafic. Ils émettent ensuite les demandes d'affichage sur les panneaux dits « à messages variable » de leurs partenaires

Parmi les informations recueillies en 2018, Coraly a compté 102 évènements quotidiens, soit une légère baisse par rapport à 2017 (-2 %). Parmi les évènements les plus fréquents : les bouchons et ralentissements (43 %), les pannes de véhicules (21 %) les chantiers et les obstacles sur chaussée (10 % chacun). En 2018, les bouchons ont baisse de 5,5 % par rapport à l'année précédente.

Coraly propose aux usagers de la route un état du trafic en tant réel ainsi qu'une cartographie précises des chantiers en cours dans l'agglomération.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?