AccueilEditos-BilletsConstruire l'espérance

Construire l'espérance

L'image a fait le tour des médias régionaux. Côte à côte devant la primatiale Saint-Jean de Lyon. Recueillis, visages graves. Unis dans une même douleur.

ActualitéEditos-Billets Publié le ,

Les représentants des autorités civiles et des cultes n’imaginaient pas une seule seconde être absents du rassemblement mis sur pied quelques heures seulement après l’acte barbare de Saint-Etienne-du-Rouvray, où le père Jacques Hamel, dans son église, a trouvé la mort, égorgé à l’arme blanche. En solidarité avec les catholiques de France, le grand rabbin de Lyon, Richard Wertenschlag, le recteur de la grande mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, et le président du conseil régional du culte musulman, Benaissa Chana, ont, respectivement, avec émotion mais fermeté, évoqué leur peine, leur effroi et leur consternation mais également leur colère face à « cet acte lâche et inhumain ». Evêque auxiliaire de Lyon, Mgr Le Gal a appelé à la prière, « arme des chrétiens pour déconstruire la violence ». Fidèles et badauds, en une mosaïque cultuelle, ont témoigné de leur désir de remplacer la haine par la fraternité. Et l’ignorance par l’espérance.
Le recueillement devant la cathédrale tranche littéralement avec l’alacrité irriguant les rangs des délégations mondiales, joviales et dynamiques, qui participent aux Journées mondiales de la jeunesse de Cracovie. Ces milliers de jeunes (ils sont 2 000 du diocèse de Lyon sur un total de 34 000 Français), « choqués » par l’assassinat du prêtre octogénaire, ont tenu à répondre par leur engagement, leur envie de vivre un moment de partage et d’échange, d’enrichissement personnel aussi. Sur place, le pape François et le cardinal Philippe Barbarin leur ont donné une mission : retrouver la force intérieure et avancer dans l’espérance. A l’aune des manifestations d’enthousiasme et de confraternité en Pologne, force est d’admettre qu’aucune opprobre n’assèchera leur soif d’espérance. Eux, les piliers du monde de demain. Un monde à préserver, pour se reconstruire…

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?