Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Conjoncture T3/2019 : nouvelle hausse historique des créations d'entreprises

Publié le - - Services

Conjoncture T3/2019 : nouvelle hausse historique des créations d'entreprises
DR - Sont significatifs le secteur de la construction (+16,4% de créations) et par ailleurs la hausse des créations de microentreprises (+25,7% sur une année glissante).

L'Insee publie une note de conjoncture « mitigée » pour le troisième trimestre 2019 mais pointe une nouvelle hausse des créations d'entreprises en Auvergne-Rhône-Alpes. Avec 25 450 entreprises créées durant ce trimestre, la croissance annuelle s'établit à + 21,2 %, un rythme proche de la France (+ 19,8 %).

« C'est un nouveau record pour la création d'entreprises en Auvergne-Rhône-Alpes car la région passe le seuil des 25 000 créations d'entreprises, en comptabilisant les microentreprises », commente Annelise Robert, responsable conjoncture à l'Insee Auvergne-Rhône-Alpes, le 13 janvier 2020, lors de la présentation de la dernière étude de conjoncture pour le troisième trimestre 2019. La croissance est de 4,8 % par rapport au trimestre précédent. Tous les secteurs d'activités contribuent à ce dynamisme régional : la création d'entreprises dans le domaine des services augmente de 4,3 % (ils représentent 56 % des créations au T3), de + 16,4 % dans le secteur de la construction et de + 6,3 % dans celui de l'industrie. « Le commerce progresse timidement, dit l'Insee, avec une hausse de 1,1 %. » La part des microentreprises repart à la hausse, + 1,6 %, alors qu'elle avait marqué le pas le trimestre précédent. Sur une année glissante, l'Insee parle « d'une explosion des immatriculations des microentreprises avec une hausse de 25,7 % ». Les créations d'entreprises classiques « accélèrent aussi ce trimestre à un rythme plus rapide dans notre région qu'en France » : + 7,7 % sur le trimestre et + 17,6 % sur an. La construction et les services soutiennent la création d'entreprises classiques.

Taux de chômage en hausse à 7,4 %

« Historiquement, la région et la France suivent la même courbe d'évolution du chômage. Au T3 2019, il s'établit à 7,4 % de la population active en Auvergne-Rhône-Alpes, soit une progression trimestrielle de 0,1 %. Notons que c'est la première fois que le chômage augmente depuis début 2018. En France, le taux de chômage s'établit à 8,6 % et connaît la même hausse que dans notre région », explique Annelise Robert. Toutefois, sur une année lissée, le taux de chômage est en repli de 0,4 point, « notamment grâce à une fin 2018 dynamique ».

Des disparités persistent au sein des départements de la grande région avec des taux de chômage notés entre 5 % et 9,5 %. Les départements les moins touchés sont le Cantal (5 % au T3 avec une stabilité trimestrielle et une baisse annuelle de 0,4 %) et le Rhône, hors métropole (5,4 % au T3 avec une hausse trimestrielle de 0,1 % et une baisse annuelle de 0,3 point). La Drôme et l'Ardèche enregistrent les plus forts taux de chômage avec respectivement 9,5 % et 9,4 %, des baisses annuelles de 0,5 % et 0,6 % sont cependant relevées. La Métropole de Lyon enregistre un taux de chômage de 8,3 % (en baisse de 0,5 point sur un an), la Loire de 8,5 % (- 0,4 point en un an) et l'Isère de 7 % (- 0,5 % sur une année glissante).

Avec 30 % de l'emploi régional, le Rhône « stimule et est moteur de l'emploi en Auvergne-Rhône-Alpes », souligne l'Insee. L'emploi salarié total dans la région progresse de 0,1 % au T3 par rapport au T2, soit 4 400 salariés supplémentaires. Le secteur privé crée des emplois (+ 0,2 %) alors « le secteur public est quasiment à l'arrêt ».

Le tourisme dynamique cet été 2019

Au T3 2019, les hôtels de la région ont enregistré 7,1 millions de nuitées, soit une hausse de 1,3 % par rapport à l'été 2018. « La fréquentation estivale traditionnellement élevée bat encore des records en 2019 », souligne Annelise Robert. Le taux d'occupation des chambres s'établit à 63 %, soit + 1,5 % par rapport à 2018. La Loire voit sa fréquentation estivale fortement augmenter à + 8,6 %. Le Rhône progresse de 3,8 % et passe pour la première fois la barre des 1,5 million de nuitées, « faisant jeu égal avec la Haute-Savoie qui progresse de 2,5 % ».

Ces performances touristiques peuvent s'expliquer par « des mouvement en France qui ont moins incités à partir à l'étranger, une météo plutôt clémente et favorable aux weekends et des jours fériés et des weekends plus nombreux », avance Bertrand Kauffmann, directeur régional de l'Insee Auvergne-Rhône-Alpes.




Stéphanie POLETTE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer