AccueilSociétéConcert - Boy George, une libération musicale !

Concert - Boy George, une libération musicale !

Chanteur, musicien et DJ britannique, Boy George s’est fait connaître avec le groupe Culture Club formé en 1981.

ActualitéSociété Publié le ,

De sa carrière, on retient notamment l’album Cheapness And Beauty sorti en 1995, où il pose sa voix glam rock mais également acoustique. Boy George est également un DJ reconnu qui sévit depuis la fin des années 1970, évoluant de la house music et des débuts de l’acid house dans les années 1980 jusqu’à l’électro et la tech house des décennies 1990 et 2000. Au total, Boy George a vendu pas moins de 100 millions de singles et plus de 50 millions de disques. En ce début d’année, Boy George effectue son grand retour avec l’album This Is What I Do. Il se réinvente complètement, ou plus exactement se libère. La cinquantaine passée, il fait le point et offre un opus qui témoigne de ses souhaits, de ses aspirations et de ses orientations. Cela se ressent lors de l’écoute. On soulignera que sa voix, qui tend vers les graves, affiche un certain apaisement, une douceur qui transporte. Sur une base pop, les ambiances reggae dominent mais l’album s’ouvre aussi à d’autres genres, comme le dub, le hip hop, le rock, la country... Ainsi, on notera le titre My Star agrémenté d’un flow hip hop apporté par Unknown MC, un côté plus rock sur My God, la reprise du morceau Death Samantha de Yoko Ono – ce titre est à l’origine sorti en 1973 sur le double album Approximately Infinite Universe… A la production, on retrouve Richie Stevens – ce batteur britannique a notamment travaillé avec Tina Turner, Simply Red, Keziah Jones, Horace Andy… – et au mixage Dave Bascombe – qui a déjà oeuvré avec Tears For Fears, Depeche Mode… Avec This Is What I Do, Boy George remet les compteurs à zéro et nous présente une nouvelle facette de son travail, tout en s’appuyant sur ses expériences passées. Un nouveau Boy George en somme, qui n’oublie pas de se faire plaisir et du même coup, de nous faire plaisir !


Olivier Trojani



Le Transbordeur, vendredi 11 avril à 20 h www.transbordeur.fr.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?