AccueilServicesCommerces - De l’ombre à la lumière

Commerces - De l’ombre à la lumière

Le client n’y prête pas forcément attention ou n’en a pas conscience mais son oeil est guidé par une vitrine de commerce mise en valeur par un bon éclairage.

EconomieServices Publié le ,

L’éclairage attire, c’est un fait. « Mais peu de commerçants y sont sensibles », souligne Bernard Levy, délégué régional en Rhône- Alpes de l’Observatoire pour la promotion et la modernisation de l’éclairage du commerce en France (OPMEC). Lancé en 2003 par des acteurs publics (CCI, municipalités, associations de commerçants), cet organisme a fait de l’éclairage son « combat ». Il vient en aide aux commerçants, qui en font la demande, pour analyser la luminosité de leur boutique et les conseiller sur les équipements adéquats. « C’est un moyen concret et efficace de répondre à un besoin réel encore trop peu connu », explique l’observatoire. Le commerçant fait confiance à un électricien qui « n’a pas les compétences en matière d’éclairage efficace ». « Il ne va pas prendre en compte la mise en valeur du produit, la limitation des frais de maintenance, la bonne orientation de l’éclairage et surtout l’ampoule adéquate… Ce n’est pas son métier », précise Bernard Levy. Du coup, il peut lui vendre des produits (comme les fameuses Led) qui ne sont pas adaptés et qui peuvent même se révéler gourmands en consommation. L’association préconise alors son diagnostic (entre 250 et 300 €), à l’électricien de faire le reste. Et pour chaque dossier – 150 à ce jour traités en Rhône-Alpes, les moyens d’éclairage sont différents mais avec la même volonté de résultats. Notamment en termes de baisse de consommation – divisée par deux en moyenne – et d’amélioration de performance commerciale. Un dernier point constaté par la gérante de la bijouterie Clélia à Oullins qui sur une année, après avoir sollicité l’observatoire pour sa boutique trop « terne », a vu son chiffre d’affaires augmenter de plus de 20 %.
Parallèlement, un bon éclairage d’une boutique ou d’une devanture, c’est l’assurance pour les acteurs publics, de favoriser le dynamisme d’une rue ou d’un centre-ville.

Romain Charbonnier

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?