Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Le commerce de proximité s'empare du digital

le - - La Start-up qui change votre quotidien

Le commerce de proximité s'empare du digital
DR - Commerçant+ a remporté le prix Dynamisation des territoires au Salon international de l'innovation en villes médianes.

La start-up lyonnaise offre une solution pour apporter du dynamisme commercial dans les territoires et générer davantage de trafic chez les commerçants.

Le commerce de proximité souffre depuis de nombreuses années de la concurrence du e-commerce et des zones commerciales. Pour donner un coup de pouce aux petits commerçants et revitaliser les centres-villes, Commerçant+ propose un dispositif de fidélité multi-commerces. « La carte de fidélité, physique ou dématérialisée, repose sur un système de cagnottage-décagnottage. Tout en consommant en circuit court, le client gagne des euros sur ses achats et peut ensuite les utiliser dans n'importe quel commerce adhérent au dispositif », résume Guillaume Sagnes, directeur général de Commerçant+. La solution permet également aux commerçants d'accéder à une plateforme pour envoyer des offres promotionnelles, inviter à une dégustation ou informer d'un nouveau service.

Créé en 2018 par Waoup, avec le soutien financier d'EDF qui héberge la start-up au Lyon EDF Pulse Lab, Commerçant+ a testé sa solution à Oullins, Neuville-sur-Saône et dans le 7e arrondissement. Ce mois-ci, le pass citadin est lancé à Aime-la-Plagne, une commune savoyarde de 5 000 habitants, où une quinzaine de commerçants ont adhéré. D'ici la fin de l'année, le dispositif devrait s'implanter à Pont-de-Chéruy en Isère. Les villes de 15 000 à 20 000 habitants constituent le cœur de cible de Commerçant+. « Pour nous développer, nous nous adressons aux commerçants, aux unions commerciales, aux collectivités et à la grande distribution. Pour la grande distribution, le cagnottage n'est possible qu'au-delà d'un certain montant et les euros gagnés sont à dépenser dans les petits commerces », fait savoir Guillaume Sagnes. La grande distribution trouve son compte en augmentant le panier moyen et en fidélisant les consommateurs, mais est aussi gagnante en termes d'image.

Pour se rémunérer, la start-up prélève une commission de 1 % à 2 % sur le chiffre d'affaires réalisé par les commerçants. « Nous visons 15 villes et 200 000 cartes fidélité d'ici un an, soit environ 500 000 € de chiffre d'affaires. Nous réfléchissons déjà à enrichir le pass avec un pass de territoire qui permettrait de payer son stationnement ou de profiter des offres loisirs et culture de la ville », annonce le directeur.




Severine RENARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer