AccueilEconomieComment Le Fourgon relance la consigne des bouteilles à Lyon

Comment Le Fourgon relance la consigne des bouteilles à Lyon

Le Fourgon vient de débarquer à Lyon. L’entreprise, née à Lille en 2021, vend, livre, et récupère des boissons dans des bouteilles consignées. Elle s’est associée à Rebooteille pour le lavage. L’intérêt principal : réduire les déchets.
Les trois co-fondateurs de Le Fourgon (Maxime Tharin, Charles Christory et Stéphane Dessein) ont lancé leur entreprise en avril 2021.
© DR - Les trois co-fondateurs de Le Fourgon (Maxime Tharin, Charles Christory et Stéphane Dessein) ont lancé leur entreprise en avril 2021.

Economie Publié le ,

"Remettre la tournée du laitier au goût du jour" : c’est en ces termes que Charles Christory, co-fondateur de LeFourgon avec Maxime Tharin et Stéphane Dessein, présente le concept de son entreprise.

Celle-ci est née à Lille, en avril 2021. Le Fourgon s’est implanté dans plusieurs villes du nord, à Nantes et à Rennes, et a débarqué à Lyon le 6 septembre 2022.

Le concept ? Proposer des boissons à la livraison - lait, eau, bière, jus, vins, sodas, soupes ou spiritueux - qui auront été commandées, en amont, sur Internet. Le client est livré le jour-même, en fourgon électrique. Le Fourgon repasse quelques jours plus tard récupérer les bouteilles vides et rendre la consigne qui aura été payée à la livraison.

La Métropole de Lyon fait le pari des coopératives

Le Fourgon propose 250 boissons

Aujourd’hui, 250 boissons sont disponibles sur la région lyonnaise. "Nous nouons des partenariats avec des producteurs locaux, qui récupèrent ainsi les bouteilles vendues. L’idée, à terme, est qu’un producteur puisse récupérer les contenants d’un autre. Pour ce faire, il faut que les bouteilles se standardisent", explique Charles Christory.

Par ailleurs, Le Fourgon accompagne les producteurs qui souhaitent se lancer dans la consigne. "Parfois, ils doivent changer leurs bouteilles pour qu’elles puissent être consignées. Souvent, ce sont les étiquettes et la colle qui ne sont pas compatibles avec la consigne", précise le dirigeant.

La consigne des bouteilles, quels avantages ?

La consigne recouvre deux avantages. Le premier est bien sûr écologique, et vise à la réduction des déchets. La marque affirme que chaque bouteille réutilisée représente 75 % d’énergie, 79 % de CO2 et 33 % d’eau économisées.

Le second avantage est économique. Avec l’explosion des coûts de l’énergie, produire des bouteilles en verre coûte aujourd’hui très cher. D’où l’intérêt du réemploi. Pour mener à bien son projet sur Lyon, Le Fourgon s’est associé avec Rebooteille, coopérative lyonnaise qui s’occupe de laver les bouteilles.

Une levée de fonds de 4,5 millions d’euros pour Le Fourgon

Le nombre de références proposées, sur la région lyonnaise, devrait s’élargir. A Lille, par exemple, plus de 500 produits sont proposés. Aujourd’hui, "nous travaillons avec des producteurs dans un rayon de 1000 km mais l’objectif c’est d’être le plus local possible, de travailler sur un rayon de 150 km", précise Charles Christory.

Si aujourd’hui, l’entreprise ne souhaite pas communiquer sur son chiffre d’affaires, elle compte déjà plus de 100 collaborateurs. Les livreurs sont tous embauchés en CDI.

Le Fourgon vient de boucler une levée de fonds de 4,5 millions d’euros, qui lui permettra de continuer à se développer et à "changer les usages sur la boisson en France".

Le marché est énorme. Aujourd’hui, Le Fourgon récupère 300 000 bouteilles par mois. L’objectif est d’atteindre un million d’ici l’été prochain. En tout, 19 milliards de bouteilles sont vendues chaque année en France.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?