Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Colloque de l'Anicen : « Ré- enchanter le notariat ! »

le - - Chiffre

Colloque de l'Anicen : « Ré- enchanter le notariat ! »
DR - Denis Pierre Simon, président du conseil régional des notaires à Lyon

L'Association nationale des inspecteurs comptables des études de notaires (Anicen) organise du20 au 23 juin à Lyon (Mercure Château Perrache), son 36e colloque. L'occasion pour ces professionnels du droit d'échanger sur les problématiques liées aux nouvelles structures d'exercice ainsi que sur la création d'activité des nouveaux entrants. Le programme dense de ce temps fort pour la profession, n'obère en rien la convivialité et le partage pressentis lors de ces trois jours.

L'Anicen, présidée par Eric Rétif, Inspecteur comptable sur la Cour d'Appel d'Orléans se réjouit de pouvoir organiser son colloque à Lyon, car il peut compter sur l'accueil que lui réserve le Conseil Régional des notaires à Lyon.

« Le numérique doit prendre en charge le temps court. Et le temps long sera pris en charge par l'humain »

Son président, Maître Denis Pierre Simon exprimait à ce sujet le fait « qu'un nouveau notariat doit naître, différent du juriste unique ». Poursuivant sur « l'obligation d'efficacité de nos actes, une obligation de conseil, une obligation de conservation mais aussi une obligation de connaissance de notre économie : L'économie du droit est un bon cap pour réussir notre réforme ! ».

En invitant l'Anicen à venir travailler en congrès à Lyon, le Conseil régional souhaite donc la jouer collectif. Et Denis Pierre Simon d'argumenter : « nous avons inventé dans notre cour le premier «centre de partage des connaissances » Comme l'indique le slogan du notariat au service des viticulteurs (JURISVIN) : la force du loup est dans la meute ! ».

Selon le Conseil Régional lié à la Cour d'Appel de Lyon le notariat s'efforce de définir sa place dans l'économie de notre société en anticipant les bouleversements législatifs ou technologiques. « Comment être entendus, considérés, si nous n'apportons pas de nouvelles solutions, de plus-values palpables, si nous ne résolvons pas autrement les problèmes nouveaux (ainsi que les anciens) : l'économie contemporaine s'appuie sur une bonne gestion des flux : ce que notre société abhorre ce sont les obstacles, les difficultés, les contraintes !

Ainsi nos clients acquéreurs ne comprennent pas pourquoi il faut solliciter le banquier pour arriver à virer en acompte sur prix l'argent qu'ils ont sur leur compte : ils souhaiteraient pouvoir le faire d'un simple clic à toute heure du jour ou de la nuit : la sécurité n'est pas leur problème : au professionnel de se débrouiller avec ! » interpelle son président.

Le notariat en pleine transformation

Dans un contexte de digitalisation de l'économie, la profession n'échappe pas à une remise en question. « Le notariat lyonnais ne veut pas passer à côté de cette révolution sociale ; il ne s'agit pas seulement de nouvelles technologies : le monde est informé plus vite, et réagit plus vivement surtout à ce qui lui échappe : les buzz, fake News, renversent l'ordre établi ! Qui n'a pas déjà subi de critiques sur son compte Google sans pouvoir se défendre !

Un tribunal irraisonné règne sur votre réputation !

Pointant du doigt un métier « méconnu », Denis Pierre Simon exhorte ses confrères à s'adapter aux nouvelles règles : « de manière très pragmatique nous devons gommer de nos interventions ce qui est considéré par tout un chacun comme un frein au flux des affaires : il nous faut donc repenser notre présence en améliorant, voire en transformant nos outils, nos processus ».

Il s'agit donc selon lui de « ré-enchanter le notariat ». Et ce dernier de conclure : De votre travail, nous attendrons les fruits. Certains congrès sont propices à ces échanges intellectuels : Ils déplacent l'individu hors de son contexte habituel, le rendant plus libre de penser. En le déplaçant dans un lieu « exotique » ils créent des conditions de rupture cognitive donc de meilleure réceptivité à des signaux ou idées différentes. La convivialité, le plaisir, la détente sont propices aux échanges, à l'empathie, à l'envie de découvrir l'autre et de considérer que ses idées sont recevables. »




Tout Lyon Affiches LA RéDACTION

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer