Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Métropole de Lyon : les 10 dossiers chauds de l'été

Publié le - - Collectivités

Métropole de Lyon : les 10 dossiers chauds de l'été
(©compte Twitter de M.Bernard) - L'exécutif des 23 vice-présidents de la Métropole de Lyon

Jeudi 9 juillet, le premier président écologiste de la Métropole de Lyon, Bruno Bernard, a présidé la première réunion de travail du nouvel exécutif. L'objectif ambitieux des nouveaux élus est de « transformer » la Métropole. Le calendrier électoral des municipales ayant été bouleversé par la crise sanitaire, c'est seulement en juillet que les élus ont établi une dizaine de points « chauds » pour l'été.

Encadrement des loyers, régie publique de l'eau, RSA jeunes, avenir de la Cité de la Gastronomie, sécurisation des abords des établissements scolaires, etc. « Dix chantiers doivent nous permettre, dès cet été, d'impulser des premières actions fortes pour transformer notre territoire, explique le président Bruno Bernard. Nous sommes dès aujourd'hui au travail pour que cette Métropole soit écologique et solidaire. »

En termes de logement, la Métropole a lancé la procédure d'encadrement des loyers et déposera, dès cet été, auprès des services de l'État un dossier afin de pouvoir lancer dès 2021 cet encadrement dans les zones en tension. Une « brigade logement » sera chargée de contrôler et de faire respecter les nouvelles règles ainsi que celles qui s'appliquent aux locations de logements meublés (type AirBnb). Cette brigade sera également chargée de lutter contre l'habitat indigne et les marchands de sommeil.

Dans le dossier de l'eau, Bruno Bernard souhaite le retour en régie publique de la production et de la distribution d'eau potable sur le territoire, actuellement assuré par un opérateur privé, dont le contrat sera bientôt à son terme. Un groupe de travail va être créé dès cet été dans cette optique.

La voirie est une forte compétence de la Métropole. Le nouvel exécutif entend agir sur la sécurisation des points noirs cyclistes et des abords des établissements scolaires : « Dès cet été, les « points noirs cyclistes » seront sécurisés grâce à l'installation d'aménagements d'urbanisme tactique », indique la Métropole qui lancera également, en lien avec les communes concernées, des études pour mettre en place des zones « apaisées » aux abords des écoles et des collèges.

En termes d'emploi et de social, alors qu'un jeune sur cinq en France vit sous le seuil de pauvreté et que la crise sanitaire n'a fait qu'aggraver la situation de nombreux jeunes précaires, la Métropole de Lyon va solliciter l'autorisation de l'État pour expérimenter un RSA jeunes.

En termes de procédures d'urbanisme, la Métropole veut accélérer les procédures d'instruction des permis de construire afin de faciliter les projets d'aménagement.

Le tri des déchets est un point central des politiques qui se veulent écologistes. Pour ce faire, la métropole lyonnaise prévoit le lancement d'une campagne de sensibilisation aux gestes de tri et au compostage. Le budget consacré à la sensibilisation sera porté de 1 million à 5 millions d'euros. Des ambassadeurs du tri seront recrutés. Par ailleurs, la Métropole en lien avec les communes volontaires lancera des expérimentations sur le tri et la valorisation des biodéchets dès cet automne.

Alors que l'exploitant de la Cité Internationale de la Gastronomie a annoncé l'arrêt de son activité, « l'avenir du lieu sera étudié en lien étroit avec les parties prenantes du projet, dont les mécènes. La réouverture rapide au public du Grand Dôme (Hôtel Dieu) est par ailleurs en cours d'étude ». annonce Bruno Bernard.

Pour mettre en place la revitalisation des centres-villes, le chef de l'exécutif métropolitain, veut promouvoir « L'équilibre des territoires […]. Dans ce cadre, la Métropole va soutenir la rénovation des centres-villes du territoire et la redynamisation des commerces de proximité », sans autre forme de précisions à l'heure où nous produisons ces lignes.

Des assises du tourisme, un des secteurs les plus touchés par la crise sanitaire, seront organisées par la Métropole de Lyon à la rentrée.

Enfin, dernier chantier prioritaire, la mise en place d'une cellule de suivi des crises sanitaires qui touchent ou peuvent toucher le territoire (COVID, canicule, pics de pollution…). Elle aura pour objectifs de préparer le territoire à ces défis et d'organiser sa résilience avec l'ensemble des acteurs institutionnels et socioéconomiques.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer