AccueilEconomieServices« Cohérence géographique et pertinence économique »

« Cohérence géographique et pertinence économique »

Maire de Charbonnières, président de Techlid depuis juin 2014, Gérald Eymard énumère les grands chantiers qui attendant l'association, tels que l'accessibilité, le haut débit et la reconversion des bureaux de seconde main.
« Cohérence géographique et pertinence économique »
© : DR - Gérald Eymard

EconomieServices Publié le ,

Techlid a connu des soubresauts ces derniers mois. Quelle est la situation aujourd’hui ?
Nous avons géré intelligemment les sorties d’Ecully et de Tassin-la-Demi-Lune, également sur la question financière. Le climat est serein et stabilisé. Saine, la situation budgétaire nous permet de poursuivre nos actions.
Le territoire a-t-il vocation à s’élargir à de nouvelles communes ?
A la limite Nord du territoire, nous avons accueilli Lissieu en début d’année. Cette adhésion est une croissance naturelle et apporte à Techlid des zones sur lesquelles peuvent se développer des entreprises aux activités mixtes. Nous sommes favorables à une croissance productive et performante, si elle répond à une cohérence géographique et à une pertinence économique Des discussions avec d’autres communes sont en cours. Nous ne souhaitons ni brader notre offre ni proposer des services à la carte.

Comment les gérez-vous l’accessibilité et le haut débit ?
Nous travaillons en lien étroit avec la Métropole. Nous avons pour mission d’être à l’écoute sur le territoire et de faire remonter les attentes pour contribuer au succès et à l’attractivité de la Métropole. La question des déplacements reste un sujet majeur et des améliorations sont toujours possibles. Sur le volet transports en commun, nous discutons avec le Sytral pour la mise en place de nouvelles lignes, le renforcement des cadences… Nous sommes également très actifs sur les solutions alternatives à la voiture individuelle. Le covoiturage et la voiture électrique fonctionnent bien. Demain, peut-être aurons-nous des vélos électriques… J’espère aussi que le tram-train sera à la hauteur des attentes avec des fréquences adaptées.

Et le haut débit ?
La mise en place d’une délégation de service public par la Métropole va enfin permettre de faire avancer le sujet du haut débit. Tout reste à faire pour les entreprises et l’attente est très forte. Les parcs d’activités, les hôtels, les commerces, les équipements publics de Techlid devraient tous bénéficier du haut débit au plus tard fin 2018. Le déploiement de la fibre débutera dès l’an prochain.

Quels sont les autres grands chantiers de Techlid?
Notre priorité est avant tout d’être sur le terrain et de visiter les entreprises pour comprendre leurs besoins et mettre en place les solutions attendues. Cette veille constante est la clé pour développer de nouveaux services. L’un des grands chantiers porte sur la gestion du stock de bureaux de seconde main. Reconversion, transformation, démolition, nous devons être attentifs à donner une nouvelle vie à ces lieux. Il nous faut également préparer du foncier pour l’avenir.

Le territoire est également un bassin d’emplois important sur lequel Techlid joue un rôle essentiel ?
Dans le cadre du Contrat Territorial Emploi Formation, nous nous efforçons de faire coïncider l’offre et la demande d’emploi. Pour répondre aux besoins de main d’œuvre des entreprises, des actions permettent de former leurs futurs salariés. Nous avons, par exemple, mené une Préparation Opérationnelle à l’Emploi dans le domaine du numérique pour former des demandeurs d’emploi aux métiers de technicien d’infrastructures, administrateur d’infrastructures, support client, et concepteur-développeur web. En 2014, 90 demandeurs d’emploi ont été accompagnés pour un taux de retour à l’emploi de 70 %. Cette année, 70 personnes ont bénéficié de ce programme.

Vous souhaitez renforcer encore l’articulation emploi/formation/insertion et développement économique ?
En effet, nous voulons renforcer les actions qui font le lien entre développement économique et emploi/insertion. Nous avons imaginé la mise en place de clauses d’insertion sur les marchés publics ou privés par exemple.

L’association peut-elle vraiment vivre indépendamment des services de la Métropole de Lyon ?
Techlid travaille en symbiose avec elle. Nous ne sommes pas en concurrence avec les services économiques de la Métropole, mais bien l’équivalent des développeurs économiques. Compétence intégrée géographiquement, nous possédons une entité propre et indépendante.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?