AccueilServicesCNP Terreaux : de nouveau à l'affiche !

CNP Terreaux : de nouveau à l'affiche !

Rouverte en mars dernier, l'emblématique salle Art & Essai renoue avec son public et renforce la singularité de Lyon au cœur du paysage cinématographique français.
CNP Terreaux : de nouveau à l'affiche !
© Charlotte Mounard - Le CNP Terreaux, 3e et dernière salle rachetée par Cinémas Lumière, a rouvert ses portes en mars

EconomieServices Publié le ,

Ils pensaient venue l’heure de la dernière séance. Pourtant, 15 mois après sa fermeture, le CNP Terreaux ouvre à nouveau ses portes aux cinéphiles lyonnais. Après la Fourmi et le CNP Bellecour, il s’agit de la troisième salle sauvée par l’Institut Lumière en 2014, sous l’impulsion de Bertrand Tavernier et Thierry Frémaux. En créant la société commerciale Cinémas Lumière, l’association a élaboré un montage financier mêlant investisseurs privés et deux établissements bancaires, Natixis Coficiné et le Crédit Coopératif. « En France, en Europe, les salles de centre-ville disparaissent partout. Nous avons voulu aller contre ce fatalisme, explique Cécile Bourgeat, administratrice de l’Institut Lumière. Rien que pour réhabiliter les deux CNP, nous avons dû engager 380 000 €, sans les travaux. Mais il fallait sauver ces salles à tout prix. »
Entièrement relifté et remis aux normes, le n°40 de la rue Edouard-Herriot compte désormais 255 fauteuils contre 340. Adieu les piliers gênants : la jauge diminue pour permettre plus de confort. « L’identité des quatre salles a été préservée, dans les technologies les plus actuelles », résume la directrice.
Habillée de son nouveau code couleur, le noir, la salle poursuit l’ambition de l’Institut Lumière, désireuse de compléter son offre de cinéma indépendant. « Les trois entités se distinguent et se complètent par la programmation et la circulation des films : Art et Essai grand public au CNP Terreaux, programmation plus pointue au CNP Bellecour et films en continuation à la Fourmi. Mais la complémentarité s’effectuera aussi avec le Comœdia et le Pathé Bellecour. Cela permet de voir des films qui ne sortaient plus à Lyon faute d'écrans et de les garder plus longtemps à l’affiche. »
Avant son rachat, le CNP Terreaux accueillait 22 000 spectateurs par an. L’objectif étant désormais d’atteindre les 100 000, voire plus dans les années à venir.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?