AccueilCultureSpectacle vivantCloud Gate, le délicieux charme de la Chine

Cloud Gate, le délicieux charme de la Chine

Un choc esthétique pour les spectateurs occidentaux peu habitués à cette lenteur et cette fluidité qui caractérise les mouvements du Cloud Gate DanceTheater of Taïwan.
Cloud Gate, le délicieux charme de la Chine
DR - Cloud Gate dance theater

CultureSpectacle vivant Publié le ,

On avait découvert la Cloud Gate Dance Theater of Taïwan, avec ravissement, lors de la Biennale 2000 consacrée à la route de la soie. Depuis, la première compagnie contemporaine chinoise, revenue une première fois en 2003, n’avait plus présenté ses étonnantes productions. Il faut dire qu'elle a inauguré l’année dernière son nouveau lieu, après l’incendie qui avait ravagé ses locaux et ses archives en 2008. Financé par des dons privés, ce bâtiment atypique installé sur une colline surplombant Tamsui, un quartier du nouveau Tai Pei, dispose de deux studios, une salle pouvant accueillir 450 spectateurs et un théâtre de plein-air de 1500 places.

Créée en 2013 pour fêter les quarante ans de la compagnie, Rice rend hommage aux champs de riz qui ont enchanté le regard du chorégraphe et fondateur de la compagnie, Lin Hwai-min pendant son enfance. Inspiré par les gestes de la culture du riz, qu’il a pratiqué avec les 24 interprètes de la compagnie en immersion complète, le chorégraphe mêle la tradition chinoise et la danse contemporaine.Dans Rice, il compose de splendides images, combinées aux chants traditionnels en langue hakka, aux extraits de Norma de Bellini et aux partitions de Saint-Saëns et aux non moins splendides vidéos de Howell Hao-Jan Chang. Un spectacle singulier et sensible.



Maison de la danse, 27 au 30 avril

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?