AccueilClassique et électro, un cocktail détonnant au Sucre

Classique et électro, un cocktail détonnant au Sucre

Classique et électro, un cocktail détonnant au Sucre
Olaf Heine - Hilary Hahn

Publié le ,

Shake your classics, c'est un nouveau concept inventé par le GRAME (Centre national de création musicale) en collaboration avec l'Auditorium et le Sucre, qui mélange musique dite "savante" et musique électro. Un moyen comme un autre de décloisonner les publics et les genres musicaux puisque ça se passe sur le « rooftop » le plus hype du moment, le Sucre et non dans les fauteuils douillets de l'Auditorium.

La soirée s'ouvre par une rencontre avec Clément Lebrun, producteur de l'émission Le cri du patchwork, qui assure la mise en bouche avant un premier temps classique puis un deuxième plus contemporain, et se termine par un set électro. Ainsi la dernière session de cette saison accueille la star du violon, par ailleurs artiste associée de l'Auditorium, Hilary Hahn qui va présenter un concert dont on ne sait pour l'instant rien.

Ce que l'on sait en revanche, c'est qu'elle jouera le lendemain le concerto pour violon en ré majeur de Tchaïkovski avec l'Orchestre national de Lyon et son chef, Leonard Slatkin à l'Auditorium. Ce que l'on sait aussi, c'est le programme du quatuor Bela qui prend sa suite. Il va plonger dans les arcanes du compositeur américain John Adams (également artiste associé), venu fêter ses 70 ans en bonne compagnie.

Et d'autres compositeurs américains, tels Georges Crumb avec son Black angel inspiré de La jeune fille et la mort de Schubert ou Christopher Trapani, jeune compositeur dont le langage mêle inspiration américaine et écriture européenne. Tandis que le collectif (Sigma) assure la troisième partie, se présentant comme la « réunion entre musiciens et producteurs, pouvant être entendu comme une synthèse entre musiques improvisées, électroniques, modales et ambient ».

Le Sucre, 28 avril, www.auditorium-lyon.com

Hilary Hahn en concert avec l'Orchestre national de Lyon

Ceux et celles qui ont envie de prolonger le plaisir peuvent se rendre à l'Auditorium pour écouter la violoniste prodige jouer le concerto pour violon en ré majeur de Tchaïkovski, un compositeur dont elle a enregistré en 2010 tous les concertos chez Deutsche Grammophon. L'orchestre dirigé par Leonard Slatkin va également jouer deux pièces du compositeur John Adams, The Chairman Dances, une courte partition de 13 minutes et Harmonielehre (qui signifie Traité d'harmonie), dont le titre est emprunté à l'ouvrage homonyme d'Arnold Schönberg.
Auditorium, 29 avril.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 mai 2022

Journal du28 mai 2022

Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?