AccueilServicesNouveau centre d'affaires à Dardilly : CityWork tisse sa toile dans la métropole lyonnaise

IMMOBILIER Nouveau centre d'affaires à Dardilly : CityWork tisse sa toile dans la métropole lyonnaise

Après son arrivée à Dardilly, la marque compte quatre espaces d’affaires dans l’agglomération lyonnaise pour une surface totale de 4 350 m2. Pour de prochains développements, CityWork devrait se tourner vers l’Est de la région.
Nouveau centre d'affaires à Dardilly : CityWork tisse sa toile dans la métropole lyonnaise
Jonathan Letoublon - Le 360 se situe 1 route du Pérollier à Dardilly.

EconomieServices Publié le ,

En plein cœur de la zone économique de Dardilly, un nouveau centre d’affaires a ouvert ses portes. Baptisé Le 360, en référence à la vue panoramique depuis le rooftop, cet espace complète les établissements installés en centre-ville.

En effet, trois autres centres d’affaires CityWork sont en activité à de prestigieuses adresses de la Presqu’île : rue des remparts d’Ainay pour Le 18, rue d’Algérie pour Le 21 et rue Edouard Herriot pour Le 57. Ces établissements sont exploités par le groupe Cachemire, un family office créé en 2015 par Jacques Mahul suite à la vente de la société Focal.

"L’exploitation de centres d’affaires est une des activités de la holding. Le 18 et Le 21 ont d’abord été exploités en association avec le groupe Carré d’Or qui avait ouvert ces espaces en 2009 et 2012. L’acquisition d’un immeuble de bureaux rue Edouard Herriot nous a permis d’ouvrir en 2016 Le 57 après des travaux de rénovation. Puis, nous avons racheté les parts de Carré d’Or et créé la marque CityWork" , retrace Jacques Mahul.

80 % des postes de travail en bureau privatif

Livré en juin 2020, Le 360 se distingue des autres sites car il ne s’agit pas d’une transformation d’un immeuble existant. "Nous avons acquis en vefa à l’été 2019 un bâtiment construit par Carré d’Or et dessiné par l’agence d’architecture Soho Atlas in Fine", précise l’entrepreneur stéphanois. Le bâtiment propose deux niveaux de bureaux surmonté d’un attique doté d’une terrasse de 210 m².

A l’intérieur, 122 postes de travail sont disponibles sur 1 432 m2. "80 % des postes de travail sont en bureau privatif de 1 à 8 places et 20 % sont en coworking. De nombreux espaces de coworking ont privilégié le « co » au « work ». Nous pensons que nos clients ont aussi besoin d’intimité et de tranquillité pour travailler", explique Jacques Mahul. Pour ce projet, le groupe Cachemire a investi 5,8 M€.

Un chiffre d’affaires de 1,5 M€ cette année

La crise sanitaire a retardé la montée en puissance du 360, qui affiche aujourd’hui un taux d’occupation de 50 %, mais la reprise est forte depuis la rentrée. Le centre dardillois cible les grandes entreprises comme les start-ups alors qu’en Presqu’île la clientèle est majoritairement constituée de professions libérales.

"Nos espaces en centre-ville ont bien résisté à la crise avec seulement 5 % de perte de clientèle. Cette année, nous devrions enregistrer 1,5 M€ de chiffre d’affaires et visons 1,7 M€ en 2022" , partage le président qui, pour l’avenir, dit regarder vers les Alpes.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?