AccueilLa Start-up qui change votre quotidienCitylity : mieux vivre son quartier au quotidien

Citylity : mieux vivre son quartier au quotidien

L'application Citylity permet aux usagers de contribuer à l'entretien de son immeuble, de sa rue et de son quartier.
Citylity : mieux vivre son quartier au quotidien
Photo D.R. - André May, co-fondateur de Citylity avec son application

EconomieLa Start-up qui change votre quotidien Publié le ,

Signaler une panne au 2e étage de son immeuble ou un incident dans sa copropriété : rien de plus simple avec Citylity. Directement connecté avec son gestionnaire, l'usager peut l'utiliser 24h/24h. "C'est un apport efficient pour les gestionnaires qui gagnent du temps et pour les usagers qui peuvent voir les incidents déclarés en temps réel", souligne André May, co-fondateur et président de Citylity. Si le téléchargement et l'utilisation de l'application sont gratuits pour l'utilisateur, les destinataires des signalements (promoteurs, bailleurs, syndics de copropriété) contribuent au développement de la start-up.


L'application (12 000 téléchargements actuellement) devrait franchir la barre des 100 000 téléchargements fin 2016. À Lyon, Citylity sera utilisée pour les 750 logements du programme Follement Gerland de Bouygues Immobilier en cours de construction. À Nantes, elle est utilisée par Thierry Immobilier et ses 14 000 logements. Citylity pourrait prochainement équiper le Groupe Arcade et son parc de 85 000 logements en France.

De l'immeuble à son quartier, il n'y a qu'un pas à franchir pour la start-up. "Nous sommes dans une démarche globale du mieux-vivre. Mais il n'est pas simple de signaler une panne de réverbère dans son quartier", poursuit le co-fondateur. En test sur le 9e arrondissement de Lyon et à Peyssac (Gironde), la start-up multiplie les initiatives pour convaincre les communes françaises et du Luxembourg d'adopter son système.

En attendant, les utilisateurs contribuent à alimenter l'application. Elle propose une carte participative de tous les points éco-citoyens (collecte de verre, relais vêtement, borne électrique pour voiture). Très fournie sur Lyon, elle s'étend progressivement en France. Citylity (14 salariés, 5 recrutements prévus à fin 2016) mise sur un chiffre d'affaire prévisionnel proche du million d'€ en 2017.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?