AccueilSpectacle vivantCirque à toute vapeur pour le 27e festival des 7 collines à Saint-Etienne

Cirque à toute vapeur pour le 27e festival des 7 collines à Saint-Etienne

A Saint-Etienne, rien n'entame la joie et la bonne humeur de l'équipe de l'un des festivals les plus pertinents de la région, notamment en matière de repérages de jeunes talents.
Cirque à toute vapeur pour le 27e festival des 7 collines à Saint-Etienne
Kuba Jelen - Finale par la compagnie Analog

CultureSpectacle vivant Publié le ,

"Après une année d'absence, le Festival des 7 Collines revient à Saint-Etienne plus motivé que jamais pour défendre la création contemporaine en cirque, danse, performance et musique. Cette 27e édition, se veut riche, festive mais aussi touchante et audacieuse", c'est ce qu'explique son directeur Jean-Philippe Mirandon et ça se vérifie sur le papier avec une profusion de propositions toutes plus alléchantes les unes que les autres, surtout concernant les compagnies de cirque.

En étant membre du réseau Territoires de cirque et Circ'Aura, il permet des échanges entre différentes structures régionales impliquées dans le développement des arts du cirque. Il accueille ainsi de jeunes artistes tout au long de l'année précédant le festival, qui à la fois, travaillent à leur création et s'investissent dans les quartiers sensibles pour des projets de partage souvent innovants.

11 spectacles de cirque

Cette année, pas moins de 11 spectacles de cirque sont présentés, aussi bien dehors que dans les salles de l'agglomération stéphanoise, aussi bien gratuits que payants, selon les cas, dont l'étape de création de la compagnie 39-39, La tête en bas (nous n'avons pas la tête à l'envers) à découvrir le 3 juillet, en accès libre.

Avec le focus Catalogne, le public pourra découvrir 3 compagnies, les compagnies Random, Eia et la danseuse-chorégraphe Nuria Guiu, vue aux plateformes professionnelles de la Biennale de la danse, il y a quelques semaines.

Tandis que, comme d'habitude le festival nous fait voyager en Europe, que ce soit en compagnie des Allemands de Analog et de leur premier spectacle qui tourne dans le monde entier depuis sa création, Finale, ou celui des Finlandais de Race horse company et leur dernière production, Motosikai basé sur une esthétique de l'absurde et du chaos. Il faut dire que leur objectif n'est rien moins que le « contrôle du monde » !

Dyptik vivifie le hip-hop ligérien

On n'oubliera pas non plus le duo mexicano-franco-américain Seb et Blanca qui déjoue les codes du main à main et les clichés de leurs pays respectifs en osant tout et sans jamais se prendre au sérieux. Enfin, il faudra aller voir la dernière pièce de la compagnie Dyptik, l'une des compagnies de danse d'ici qui s'exporte à l'international et s'emploie à vivifier le vivier hip-hop ligérien.

Mirage (un jour de fête) vient tout juste d'être créé, à Temps danse, un temps fort mis en place par 2R2C (la coopérative de rue et de cirque) à Paris. On pourra également se délecter de la performance drolatique de Claudio Stellato, Work. Une exploration tous azimuts du bricolage jusqu'à l'absurde mis en scène par cet artiste pluridisciplinaire installé à Bruxelles (et venu il y a quelques années aux ateliers Frappaz), pour 1 femme et 3 hommes.

Jusqu'au 7 juillet, www.festivaldes7collines.com

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?