Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Cinq sens !

Publié le - - Gastronomie / Vins

Cinq sens !
Photo : Michel GODET - Thibault Cuilleron, aussi souriant et avenant que son frère Grégory

C'est l'histoire de deux frères, Grégory (36 ans) et Thibault (29 ans) Cuilleron, et d'un troisième associé, Antoine Larmaraud (28 ans) qui viennent d'ouvrir leur restaurant Cinq Mains dans le Vieux Lyon.

Vainqueur d’Un dîner presque parfait en 2008, Grégory poursuit une brillante carrière à la télévision (La Tournée des popotes, Pékin Express…), tout en ayant endossé à deux reprises le tablier de cuisinier. Une carrière d’autant plus méritoire qu’il a été frappé d’une agénésie de l’avant-bras gauche lors de son embryogenèse. Aujourd’hui ambassadeur de l’Agefiph, il démontre que le handicap n’est nullement un frein à la réussite. « Cinq Mains » s’expliquant ainsi !

Ouvert pour le 8 décembre dernier, le restaurant respire la plénitude, la jeunesse la gourmandise, dans une ambiance sobre, sereine et lumineuse. Avec une vue imprenable sur les quais de Saône, la terrasse et les beaux jours sont donc attendus avec impatience.

Passons à table dans l’agréable salle à l’étage. A midi, la formule du jour se joue à un, deux ou trois plats (12, 16 et 19 €), avec deux entrées et deux plats chauds au choix. Le soir,  le menu est à 28 € (ou à 35 € avec deux entrées), « détaillable » à la carte. Entrées de 9 à 11€, plats de 16 à 20 € et dessert à 7 €).

Les produits sont frais, de qualité et expriment toutes leurs saveurs, rehaussées par de belles cuissons. Délicate, la rillette de maquereaux à la moutarde et sa salade légumes à cru, choux rouge et carotte, ou la terrine de viande taquée, sauce aux herbes avec son mesclun sont deux agréables entrées.

Nous avons ensuite dégusté une savoureuse mousseline de poissons, légumes sautés et moules, accompagnée par une crème de moule, un peu trop réduite à notre goût, donc plutôt salée. Question de réglages… Le cari de cochon avec son chou kalé et son écrasée de panais était tout à fait dans l’esprit d’une lyonnaiserie militante fort gourmande. A quand votre fabuleux tablier de sapeur, Grégory ?

Quant au mœlleux de châtaignes sans gluten et sa crème glacée au Grand Marnier, il était dans la lignée d’un agréable repas réalisé avec passion et mâtiné de belles saveurs, au nez comme au palais.

Ajoutez à cela une très belle carte des vins, un service jeune, diligent et attentif et vous aurez une nouvelle adresse à intégrer dans votre carnet pour d’agréables agapes.

Cinq Mains

12, rue Monseigneur Lavarenne (angle rue Ferrachat) - Lyon 5e

Ouvert midi et soir 7 j./7

Tél. 04 37 57 30 52

 




Fabien RIVIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer