AccueilCinémaCinéma / Raoul Taburin a un secret / Poelvoorde et Baer comme sur des roulettes

Cinéma / Raoul Taburin a un secret / Poelvoorde et Baer comme sur des roulettes

Adapté de la BD du dessinateur Sempé Raoul Taburin (1995), la jolie comédie de Pierre Godeau, scénarisée par Guillaume Laurant (Amélie Poulain) est tirée vers le haut par le duo Poelvoorde-Baer.
Cinéma / Raoul Taburin a un secret / Poelvoorde et Baer comme sur des roulettes
Le duo Edouard Baer, Benoît Poelvoorde

CultureCinéma Publié le ,

On ne dévoilera pas ici le secret du mécanicien de vélo Raoul Taburin qui fait autorité dans son « art » dans toute la région.

Le spectateur découvrira le pot-aux-roses dès le premier quart d'heure. Le sujet est tout autre dans cette comédie légère et bucolique, qui contient tout de même sa part de suspens, pour qui n'a pas lu la bande dessinée : « J'ai toujours pensé que l'enjeu du récit n'était pas de savoir quel était le secret de Raoul, explique le réalisateur, mais plutôt « Comment fait-on pour vivre avec un tel secret ? On n'est pas dans le thriller, plutôt dans la fable. »

En filigrane, le film aborde sans avoir l'air d'y toucher un thème plus profond :« Comment parvenir à être soi-même au milieu des autres ? »

Dans la vie, qui ne s'est jamais trouvé au milieu d'un groupe relationnel quelconque dans la situation de devoir cacher une facette de sa personnalité, au moins provisoirement ?

Dans le film, Figougne, (Edouard Baer), a lui aussi son petit secret, qu'il finira par dévoiler à Raoul. Mais Chez Taburin, cela prend des proportions énormes, car il s'agit d'un secret d'enfance, et de jeunesse qui est conservé jusqu'à l'âge adulte…

Tout cela reste léger, et visible par les jeunes enfants. La drôlerie du couple Poelevoorde-Baer fonctionne comme un dérailleur bien réglé et huilée, hélas une certaine poésie revendiquée en creux par le film n'est pas présente.

Raoul Taburin a un secret, sortie le 17 avril, de Pierre Godeau, scénario Guillaume Laurant, avec Benoît Poelvoorde, Edouard Baer, Suzanne Clément.

Le film, co-produit par Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma, a été tourné dans la Drôme notamment à Venterol (village de Raoul Taburin) et à Mollans-sur-Ouvèze (atelier de Raoul Taburin), en juin et juillet 2017.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?