Notice: Undefined variable: jsonArticles in /data/web/owo/www/app/views/site/header.php on line 161

Cinéma

69 articles

Lyon : le festival Lumière débute ce week-end malgré la crise sanitaire
Cinéma / Une lettre de Bertrand Tavernier
Des films Auvergne-Rhône-Alpes à voir en confinement
L'Institut Lumière au top de sa fréquentation

L'Institut Lumière au top de sa fréquentation

Les activités annexes


- la bibliothèque Raymond Chirat, au dernier étage de la villa Lumière, dans l'ancien atelier de peinture d'Antoine Lumière, réunit les archives « non film » de l'Institut Lumière : 10.700 ouvrages, 41.000 affiches, 16.800 photos, 39.000 dossiers films, 15.000 dossiers artistes & événements, 633 titres de revues ainsi que divers fonds d'archives privées, dont récemment les archives du critique Michel Mardore ou la collection d'affiches de Jean-Louis Pays. Elle est ouverte sur inscription aux chercheurs, étudiants ou cinéphiles.

- la Librairie Cinéma et le magasin DVD, ouverts en juin 2018 dans les anciens ateliers et garages de l'Usine Lumière se développent sur 150m2 et proposent 4.000 références de livres et revues et 5.000 références de DVD/Blu-ray. Cette librairie, unique en son genre à Lyon, a nécessité le recrutement de deux libraires et sa réussite a permis de viser l'équilibre financier dès sa première année complète d'activité.

- le Café Lumière, un nouveau lieu proposé aux visiteurs de la rue du Premier-Film, a ouvert ses portes en septembre 2019. Installé dans la même cour que la librairie et la Galerie Cinéma 1, en face du Hangar du Premier-Film, il accueille désormais les spectateurs de l'Institut Lumière, les visiteurs du musée, les touristes, les professionnels, les habitants du quartier et les familles le week-end.

En 2019, ce sont donc au total 736.794 spectateurs-visiteurs qui ont été accueillis par l'ensemble des activités.

En 2018, ce chiffre était de 634 960, soit plus de 100 000 personnes supplémentaires et une augmentation de + 16 %.

En 2020, l'Institut Lumière, avec le Centre National du Cinéma et de nombreux partenaires, célébrera le 125 è anniversaire de la naissance du Cinématographe Lumière.

A cette occasion, un nouveau long métrage, Lumière, l'aventure continue sera proposé aux spectateurs français à l'automne prochain.

Il sera distribué en France par Ad Vitam, comme Lumière ! L'aventure commence, qui avait rassemblé plus de 130 000 personnes dans les salles françaises, qui a été vendu par Wild Bunch dans une trentaine de pays étrangers et dont plus de 40000 personnes ont acheté le DVD ou le Blu-ray.

L'Arroseur arrosé, film des frères Lumières, proposé dans le premier DVD concocté par le directeur de l'institut Thierry Frémaux

Le festival du Film court de Vaulx-en-Velin a 20 ans
Cinéma /

Cinéma / "Drôle d'endroit pour des rencontres" aux Alizés de Bron, festival presque trentenaire

Cinéma Les Alizés

214, avenue Franklin Roosevelt 69500 BRON
Tél : 04 78 41 05 55 info@cinemalesalizes.com
www.cinemalesalizes.com Facebook : Cinéma Les Alizés-

Tarifs


Passeport 30 €
Le passeport donne libre accès à toutes les séances, sauf à la soirée d'ouverture qui est sur invitation uniquement.

Prix de la séance :

Plein tarif : 6,50 € Tarif Réduit : 5,60 € Moins de 16 ans : 4,50 €

Institut Lumière, Lyon / Fritz Lang, retour aux sources du cinéma
Lussas, capitale de l'été du documentaire
Cinéma /L'Incroyable histoire du Facteur cheval Jacques Gamblin :

Cinéma /L'Incroyable histoire du Facteur cheval Jacques Gamblin : "Le rôle de ma vie"

Le réalisateur Niels Tavernier

"Nous avons fait de nombreuses recherches pour imaginer au mieux le profil psychologique de nos personnages, notamment celui de Joseph Ferdinand Cheval qui évolue tout au long du film. Cet homme peu bavard, d'apparence plus à l'aise dans la nature, au milieu des oiseaux, qu'avec les humains, finit par trouver un fabuleux mode d'expression à travers la construction de son palais. En ce qui concerne sa seconde femme, Philomène, la mère de sa fille tant aimée, nous n'avions que peu d'éléments. Nous savions juste qu'elle avait vécu jusqu'au bout de sa vie avec lui, pendant trente-six ans. J'ai voulu mettre en avant cette femme qui aime et soutient pleinement son mari ; et si elle râle parfois et lui reprochant son entêtement, jamais les colères et emportements ne prennent le dessus. Pour avoir beaucoup travaillé sur le handicap et la différence, j'ai connu des femmes comme elle, entièrement « dévolues » à leurs hommes (selon l'expression de Françoise Dolto). Il ne s'agit pas d'un amour inconditionnel comme on peut en porter à un enfant, mais d'un amour solide, résistant à tout, aux deuils comme à la dureté de la vie."

Niels Tavernier a réalisé de nombreux documentaires pour la télévision dont, en 2009 : Le Mystère des jumeaux, France 3-en 2017 : Et si on faisait un bébé ? France 2. La fiction : en 2006 : Aurore avec Carole Bouquet et François Berléand, réalisation et scénario avec Jean Cosmos, d'après le roman d'Anne-Marie Pol. En 2013 : De toutes nos forces avec Jacques Gamblin, scénario avec Pierre Leyssieux et Laurent Bertoni.

Au cinéma /

Au cinéma / "Marche ou crève" de Margaux Bonhomme : " Passer par la fiction pour rejoindre le réel"

En salle à Lyon au cinéma Comoedia-http://www.cinema-comoedia.com/film/232024/

« Marche ou crève », un film Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma

Le film co-produit par Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma, a été tourné en septembre 2017, en lsère, notamment à Presles, ainsi qu'à Pont-en-Royans, Auberives-en-Royans et dans la Drôme à Saint-Bonnet-de-Valclérieux, Peyrins, Romans-sur-Isère, Saint-Laurent-en-Royans, Chamaloc, et La Chapelle-en-Vercors.

Cédric Kahn, qui joue le père, François, est revenu sur les terres du tournage de son film, La Prière (sorti en mars 2018), dont le comédien de 20 ans, Anthony Bajon, a décroché l'Ours d'argent du Meilleur acteur lors du dernier festival international du film de Berlin.

Cinéma/Lumière et le Comoedia reçoivent le prix Europa Cinéma
Festival Lumière : de beaux rendez-vous !
Jane Fonda, 10 è prix Lumière
Cinéma / La Prière, de Cédric Kahn : Dieu lui a donné la foi ( ?)

Cinéma / La Prière, de Cédric Kahn : Dieu lui a donné la foi ( ?)

En bref

Cinémas du Sud

Abdellah Zerguine, directeur et fondateur du festival Cinémas du Sud​ Le 18 è Festival Cinémas du Sud se tient du 25 au 28 avril (Nous y reviendrons). Trois jours, 9 films, pour découvrir des réalisateurs et cinématographie du Maghreb et du Moyen-Orient. Le festival et portée par l'association Regard Sud en partenariat avec l'institut Lumière, lieu où sont projetés les films. Une édition parrainée par Costa Gavras lui-même.

Madame Hyde

Une timide professeure de physique dans un lycée de banlieue est méprisée par ses élèves. Un jour, elle est foudroyée pendant une expérience dans son laboratoire et sent en elle une énergie nouvelle, mystérieuse et dangereuse...

Film de Serge Bozon, co-produit par Rhône-Alpes Cinéma, avec Isabelle Huppert, José Garcia, Romain Duris …Le film a été tourné dans le Rhône à Oullins, à Saint-Genis-Laval (hôpital Henry Gabrielle) et à Lyon 8e (lycée Louis Lumière) à l'automne 2016. Sortie le 28 mars.

La finale

Le film n'est pas co-produit par Auvergne-Rhône-Alpes mais tourné en partie à Lyon. Avec Thierry Lhermitte, Rayane Bensetti, un film de Robin Sykes. La Finale est le grand gagnant du Festival du film de comédie de l'Alpe d'Huez 2018 où il est reparti avec le Grand Prix, ainsi que le Prix d'interprétation masculine pour Thierry Lhermitte. Sorti le 21 mars.

Toujours à l'écran

La belle et la Belle, de Sophie Fillières, avec Sandrine Kiberlain, Agathe Bonitzer, Melvil Poupaud …

La Fête est finie, de Marie Garrel-Weiss, avec avec Zita Hanrot, Clémence Boisnard…(cinéma Le Majestic Firminy).

Belle et Sébastien, de Clovis Cornillac, avec Clovis Cornillac, Anne Benoit, Félix Bossuet (cinéma L'Alhambra, Saint-Etienne).

Belle et Sébastien, troisième chapitre

Belle et Sébastien, troisième chapitre

Clovis Cornillac : "J'ai un projet de film qui se passerait à Lyon "

Lyonnais, le réalisateur ne manque pas une occasion d'affirmer son lien avec le territoire. "Tourner ici, c'est comme retourner chez soi. Je reviens jouer à la maison. J'adore nos montagnes, même si je ne connaissais pas la Haute-Maurienne. Dès que j'ai l'occasion de nous mettre en avant, je n'hésite pas. D'ailleurs, j'ai un autre projet de film qui pourrait se passer à Lyon. Je suis très heureux que Belle sorte d'abord dans notre région. C'est comme si nous faisions une petite fête entre nous avant le grand saut", avance le comédien qui place désormais la réalisation dans ses priorités. "Désormais, je me bats pour faire des films comme réalisateur", poursuit-il.

Après Un peu, beaucoup, passionnément et quatre épisodes de la série Chef, il s'attaque au film de genre, même si on tournant avec des chiens, dans les montagnes, il ne choisit pas la facilité. "Au départ, j'ai été surpris de cette proposition des producteurs. J'avais dans l'idée de quelque chose de très différents de ce qui a été fait auparavant. J'ai un lien particulier avec le cinéma aventureux des années 50 et le frisson que cela procure. J'ai proposé ma vision de ce conte, pas creuse, sincère. Et cela a été accepté", explique Clovis Cornillac.

Pour lui, Belle et Sébastien 3 n'est pas qu'un film familial : "C'est un film grand public. J'ai vu dans ma tournée de présentation des jeunes adultes, des personnes plus âgées, qui n'étaient pas forcément accompagnés d'enfants. Il est accessible à tous", souligne celui qui ne cesse de présenter son film depuis sa sortie en avant-première au Festival Lumière 2017.

Réalisateur, il y joue également le rôle central de Joseph, un homme cupide et sans états d'âme. "Ce n'est pas un problème pour moi. Cela me fait gagner du temps, car je m'ai sous la main en permanence !

Mais ce n'était pas prévu au départ. Même si je m'adresse à des enfants, je ne veux pas les prendre pour des niais. En jouant moi-même, j'ai pu accentuer ce personnage du méchant, de l'ogre", conclut-il.

Michel Ocelot, invité du festival du film court francophone de Vaulx-en-Velin
Connexion
Mot de passe oublié ?