AccueilSociétéCinéma - Les bêtes du sud sauvage

Cinéma - Les bêtes du sud sauvage

Coup d’essai, coup de maître ! Avec son premier film, le réalisateur américain Benh Zeitlin concocte un savoureux mélange des genres porté par la formidable interprétation de la toute jeune Quvenzhané Wallis. On pense à Duras, qui craignait déjà la montée des eaux dans son roman Barrage contre le Pacifique.

ActualitéSociété Publié le ,

Coup d’essai, coup de maître ! Avec son premier film, le réalisateur américain Benh Zeitlin concocte un savoureux mélange des genres porté par la formidable interprétation de la toute jeune Quvenzhané Wallis.
On pense à Duras, qui craignait déjà la montée des eaux dans son roman Barrage contre le Pacifique. Dans Les Bêtes du Sud sauvage, sur fond de tempête et d’hydrologie envahissante, de dérèglement climatique, de fuite en avant du monde, quelques irréductibles habitants du bayou louisiannais s’accrochent à leur terre, ou plutôt à leur boue ! Les cyclones succèdent aux tempêtes et aux pluies diluviennes. La fin du monde sera-t-elle un déluge (Les Américains se souviennent de Katrina à la Nouvelle Orléans en 2005 et Sandy en novembre dernier) ? Mais le propos de Benh Zeitlin ne s’arrête pas là, ce qui fait de son film un sacré beau film !
On peut se laisser décontenancer par le mélange des genres : du fantastique ; du mélodrame familial ; du prophétique ; du drame social. Mais tout ce mélange de cinémas est un régal chez Zeitlin !

Eric Séveyrat

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?