AccueilActualitéSociétéCinéma - Comédie pas méchante

Cinéma - Comédie pas méchante

Le duo Nicolas Charlet - Bruno Lavaine revisite le conte des Trois petits cochons pour mettre en scène une fratrie de trois quadras confrontés au démon de midi.

ActualitéSociété Publié le ,

Une comédie rythmée qui se laisse regarder malgré quelques défauts.

Riri, Fifi et Loulou, ou plutôt Henri, Philipe et Louis, voient leur vie basculer à partir du jour où leur mère tombe dans le coma. Chacun entraînera l’autre à s’interroger sur sa propre vie, à douter progressivement, tenté par l’aventure. Maison de paille, de bois ou de pierre pour l’hôtel particulier du grand frère, l’image est retranscrite au sens propre pour ces Trois petits cochons, qui devront tour à tour confronter leur foyer face « au grand méchant loup ». Le film est ici porté par son trio d’acteurs. Henri (Benoit Poelvoorde), en roue libre, sera pris dans les filets d’une jeune comédienne ; le benjamin (Fred Testot) n’échappera pas à la tentation ; lorsque l’aîné (Kad Merad), exemple de réussite sociale, devra prouver son irréprochabilité et la solidité de sa demeure. Le duo Nicolas Charlet - Bruno Lavaine, (à l’origine des sketchs Message à caractère informatif diffusés dans l’émission Nulle part ailleurs) signe son second longmétrage, après le détonant La personne aux deux personnes. Inspiré du célèbre conte des Trois petits cochons, il l’est également du film éponyme réalisé par le Québécois Patrick Huard. Dans une comédie grand public sympathique, les réalisateurs s’amusent avec ces grands enfants (dont le surnom fait ici clin d’oeil aux neveux de Donald), dans une sorte de crise d’identité, un peu déstabilisés dans ce grand bain où ils sont acteurs. Mais Le Grand Méchant Loup paraît parfois un peu trop convenu, et peut manquer de consistance ou d’originalité. Le concept de départ n’est cependant pas trop mal traité. Le récit, simple et bien ficelé, assure sans encombre la trame divertissante du film, et les deux auteurs parviennent à maintenir le spectateur en haleine sur l’histoire de ces trois petits cochons.

Maxime Deblon


Le grand méchant loup par Nicolas Charlet et Bruno Lavaine

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

Journal du 23 décembre 2021

Journal du23 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?