AccueilSociétéCinéma - Carnage, de Roman Polanski - Woddy Allen trash !

Cinéma - Carnage, de Roman Polanski - Woddy Allen trash !

Même un opus moyen de Roman Polanski est tellement au-dessus du lot qu’il faudrait une classification à part pour lui et quelques autres des grands cinéastes de notre temps.

ActualitéSociété Publié le ,

Carnage est un peu au-dessous de la livraison polanskienne 2010, Ghost Writer, qui était particulièrement réussie. Carnage est une jubilation de chaque instant, truffé d’humour grinçant et cruel, qui dézingue une bonne partie du ciment social de nos sociétés bien élevées, et politiquement hypocrites.

Avec Carnage, l’auteur du Locataire ou de Cul de sac, a donné dans le théâtre filmé, ou plutôt le film théâtral : unité de lieu, unité d’action, unité de temps. Carnage est une adaptation au cinéma de la pièce de théâtre française Le Dieu du Carnage (2006), écrite par Yasmina Reza. Ayant remporté de nombreux prix, dont un Tony Award et un Laurence Olivier, ce huis-clos entre quatre adultes bourgeois a suscité l'intérêt de Roman Polanski, qui a ensuite invité la dramaturge à travailler avec lui sur l'adaptation de la pièce en scénario pour le cinéma. Deux duos de parents joués par un quatuor d’acteurs : Jodie Foster, Christoph Walz, JohnC.Reilly, Kate Winslet. Formidables vecteurs d’une intrigue incroyable qui part d’un fait quotidien entre deux enfants, pour dégénérer en un déballage de mauvais sentiments chez les parents. Les couples règlent leurs comptes entre eux, les hommes et les femmes s’opposent, les hommes s’opposent entre eux, les femmes aussi…Le vernis des conventions sociales craque et tout y passe : la scène où Kate Winslet vomit dans l’appartement est à se tordre de rire. Le lieu est un appartement cossu des classes « CSP + » new-yorkaises, de telle sorte que l’on pourrait se croire chez Woody Allen. La différence, c’est que plutôt que de suggérer le ridicule et la dérision des personnages, Polanski rentre dans le vif du sujet un plus crûment. Il a réussi un film tendu où, à chaque instant le spectateur se demande si les protagonistes ne vont pas s’entretuer. C‘est ce qu’ils font avec les mots, et l’on se demande ce qui peut bien rester de leurs relations après une telle épreuve de jeu de la vérité.

E.S

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?