AccueilSociétéCinéma - C’est quoi la grande illusion ?

Cinéma - C’est quoi la grande illusion ?

L’un des plus grands films de l’histoire du cinéma ressort dans un grand nombre de salles cette semaine dans une version magiquement restaurée par les Studio Canal+.

ActualitéSociété Publié le ,

En 1937, année de sortie du film, le président des Etats-Unis, Franklin Roosevelt, se serait fait projeter La Grande illusion et aurait déclaré : « Les démocrates du monde entier devraient voir ce film… » Avec ou sans la légende qui auréole ce chef d’oeuvre, La Grande Illusion (1937) est un monument au même titre que La Règle du jeu du même Jean Renoir. Pas seulement pour son discours, ses dialogues, ses acteurs, mais pour ses plans de cinéma inoubliables, principalement lorsque figurent à l’écran Eric Von Stroheim et Pierre Fresnay. Entendre Stroheim hurler en brandissant son arme sur Fresnay : « Boeldieu ! Boeldieu ! » est tout aussi déchirant que n’importe quelle grande scène de mélodrame, et pourtant, ce sont des militaires, des soldats faits pour tuer ! La Grande Illusion, contrairement aux idées reçues, n’est pas un film sur la guerre, ni un film sur une époque, c’est un film sur les rapports entre des hommes « lancés dans cette navrante aventure d’une guerre », dit Renoir, qui saute au visage par sa présence et son actualité, rien que cela. Un film de Jean Renoir, ce n’est pas un film en noir et blanc d’une époque révolue, c’est une oeuvre de penseur comme celle de Balzac ou de Stendhal. C’est pour cette raison que tout le monde devrait voir La Grande Illusion, et se poser la question : « C’est quoi, au juste, la grande illusion ? » On sait peu que le film est inspiré de souvenirs réels du fils d’Auguste Renoir, qui fut photographe-pilote pendant la Guerre de 1914-18, et de l’un de ses camarades pilotes, Pinsard, qui fut descendu 7 fois, fait prisonnier 7 fois, et s’évada 7 fois ! Le film fut interdit dans l’Italie fasciste, mais montré clandestinement ; il reçut une coupe à Venise ; il fut saisi et interdit par les Allemands sous l’Occupation. Le même film fut repris par les Américains aux Allemands lesquels Américains l’ont rendu à Renoir après la Libération.

Eric Séveyrat

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?