AccueilCultureMusiqueChorégies d'Orange : écrire une nouvelle partition

Chorégies d'Orange : écrire une nouvelle partition

Les Chorégies d'Orange, le plus vieux festival d'art lyrique d'Europe (150 ans) a bien failli disparaître l'hiver dernier et son association se voir placée en cessation de paiement. Il repart de plus belle, avec une nouvelle direction, sous le contrôle de la Région Paca, avec, cette année, une prestation de l'Orchestre national de Lyon.
Chorégies d'Orange : écrire une nouvelle partition
©ES - Jean-Louis Grinda (Chorégies); Aline Sam-Giao (Auditorium-ONL) Jennifer Gilbert (ONL) ; Michel Bissière (PACA).

CultureMusique Publié le ,

Le Monégasque Jean-Louis Grinda, nouveau directeur depuis un an, a bâti sa première saison, tout en héritant d'une ardoise financière de 1,5 M€. La Région Paca et l'Etat sont venus à la rescousse, accompagné du Département de Vaucluse, de la mairie, dirigée depuis 20 ans par Jacques Bompard, ex membre du FN, qui n'est pourtant pas un compagnon de route naturel des milieux culturels.

Mais chacun s'est accordé sur le constat commun qu'il ne fallait pas perdre une manifestation pareille. L'association des Amis des Chorégies, qui présidait jusqu'ici aux destinées du festival, sera dissoute après cette édition 2018, et laissera place à une SPL (société publique locale) qui sera financée à 51 % par la Région Paca, présidée par Renaud Muselier, qui s'est personnellement déplacé à Orange il y a quelques semaines pour entériner le projet aux côtés de son vice-président chargé de la Culture, Michel Bissière.

Ce dernier prendra le contrôle de la SPL, dans laquelle l'Etat ne sera pas présent juridiquement, mais versera tout même une coquette subvention (450 000 euros cette année) via la Drac.

"A force de voir 4 ou 5 fois Aïda et autant de Rigoletto, le public s'est lassé et a peu peu quitté les gradins au fil des années, tente une explication Jean-Louis Grinda, de 7000/7500 , le public des soirées est tombé à 6500, puis 6000 et moins. Nous allons programmer des spectacles qui n'ont pas été donnés à Orange, ou alors pas depuis longtemps. Il faut faire revenir le public en masse dans le théâtre antique. Il nous faut 2 ou 3 ans pour voir si ça marche. Dès cette année, nous faisons revenir le ballet (La Flûte enchantée, Béjart) ; et le Barbier de Séville". Le Mefistofele de Boïto sera mis en scène par Jean-Louis Grinda, avec Erwin Schrott dans ce fabuleux rôle titre, et l'orchestre philarmonique de Radio-France.

Il se trouve que l'orchestre national de Lyon, sera au coeur des Chorégies sur Fantasia Disney, sous forme de ciné-concert, un exercice dans lequel excelle l'orchestre de Lyon, pour le pratiquer régulièrement à l'auditorium.

Eric Séveyrat

Programme détaillée : www.choregies.fr/

Notre photo : A Lyon lors de la présentation à la presse: Jean-Louis Grinda, dir. Chorégies; Aline Sam-Giao, dir.Auditorium-ONL; Jennifer Gilbert, Première violon de ONL ; Michel Bissière, vice-président de la Région Paca.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

Journal du 23 décembre 2021

Journal du23 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?