AccueilEconomieIndustrieChazay-d’Azergues : l'entreprise MGJ passe sous pavillon américain

Chazay-d’Azergues : l'entreprise MGJ passe sous pavillon américain

Spécialiste reconnue de la fabrication de joints d’étanchéité monobloc, la PME MGJ installée dans la Vallée d’Azergues est passée sous pavillon américain pour développer sa dimension internationale.
Chazay-d’Azergues : l'entreprise MGJ passe sous pavillon américain
DR - Site industrielle MGJ de Chazay-d'Azergues

EconomieIndustrie Publié le ,

Créée il y a plus de 50 ans, la Manufacture générale de joints (MGJ) vient d’entrer dans le giron de l’Américain Selig.

Dernier fabricant français de joints d’étanchéité pour les emballages capsules métalliques et plastiques, MGJ emploie une centaine de personnes sur son site de Chazay-d’Azergues. L’entreprise, qui distribue ses produits à travers cinq marques : Oenoseal, Trésylène, Z’tab, Coreseal et Sealen, réalisera cette année un chiffre d’affaires supérieur à 30 M€.

MGJ tournée vers l'international

"Notre activité est déjà fortement tournée vers l’international, reconnait Stéphane Triquet, son directeur général, qui devient vice-président de la division européenne de Selig. Mais nous pouvons aller encore plus loin, en nous adossant sur la forte présence à l’international de notre acquéreur."

Arrivé dans l’entreprise en 1990, à une époque où l’export ne pesait quasiment rien dans l’activité de MGJ, Stéphane Triquet a développé cette activité sur tous les continents, pour la porter aujourd’hui à 70 % des ventes.

Dans le même temps, l’entreprise de la vallée d’Azergues a posé des jalons au Canada, avec une usine à Drummondville, et en Chine, avec une unité de production à Kunming, dans l’ouest du pays.

Des complémentarités géographiques et industrielles

"Cette fusion acquisition constitue une opportunité de croissance pour les deux entreprises, poursuit-il. Bien que son développement à l’international soit plus avancé que le nôtre, Selig ne disposait pas jusque-là d’une unité de production en Chine. Par ailleurs, nous avons une expertise dans la fabrication du support en polyéthylène expansé, alors que Selig dispose d’un savoir-faire dans le scellage par induction. Nous sommes parfaitement complémentaires et nous devenons ainsi le N°1 européen."

Positionné sur le marché du vin depuis le début des années soixante-dix, MGJ reste fortement marqué par son expertise dans cet univers, mais l’entreprise s’est progressivement diversifiée. "Aujourd’hui, nous intervenons également dans l’alimentaire, la cosmétique, la pharmacie, la chimie…", énumère Stéphane Triquet.

Basé à Naperville, dans l’Illinois, Selig est de son côté le premier fournisseur mondial de solutions innovantes et techniquement différenciées d’étanchéité et d’aération pour des applications alimentaires, de boissons, pharmaceutiques, de soins de santé, de soins personnels et industrielles.

L’entreprise américaine, qui emploie plus de 500 personnes dans le monde, fabrique également en Europe une gamme de laminés techniques et de produits d’emballage flexibles pour ces applications.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?