AccueilCollectivitésChauffage au bois et particules fines : la Métropole de Lyon veut inciter les habitants à mieux s'équiper

ENVIRONNEMENT Chauffage au bois et particules fines : la Métropole de Lyon veut inciter les habitants à mieux s'équiper

La Métropole de Lyon a annoncé le passage de 2000 à 3000 euros du montant de la prime destinée à aider les ménages modestes à remplacer leurs chauffages à bois peu performants et polluants.
Chauffage au bois et particules fines : la Métropole de Lyon veut inciter les habitants à mieux s'équiper
© Pxhere - La Métropole de Lyon veut lutter contre l'utilisation des moyens de chauffage au bois les plus polluants, à commencer par les cheminées à foyer ouvert.

Collectivités Publié le ,

La Métropole de Lyon veut faire la chasse aux modes de chauffage au bois les plus polluants, à l'image des cheminées à foyer ouvert. La collectivité vient de voter en commission permanente une délibération portant à 3000 euros (contre 2000 auparavant) le montant de la prime air-bois pour les personnes à revenus modestes.

"Une aide financière d’un montant inégalé en France et qui permettra aux foyers à faibles revenus de n’avoir quasiment aucun reste à charge – en cumulant cette aide avec celle de l’État - pour remplacer leurs chauffages à bois peu performants et très émetteurs de particules fines", argumente la Méteopole de Lyon, qui précise que cette aide pourra être versée directement aux professionnels.

20 000 appareils de chauffage au bois non performants dans la Métropole de Lyon

Selon la collectivité, le chauffage au bois non performant serait responsable "de la moitié du total des émissions de particules fines du territoire".  Dans la Métropole de Lyon, elle estime que 20 000 appareils de chauffage au bois sont non performants.

"Or, les appareils modernes comme les poêles à granules ou à pellets sont à la fois efficaces sur le plan énergétique, faciles d’utilisation et écologiques. Les études montrent qu’un appareil moderne Flamme Verte 7 étoiles émet 30 fois moins de particules qu’un foyer ouvert classique de type cheminée et consomme 7 fois moins de bois qu’un foyer ouvert."

Le dispositif d’aide au remplacement des appareils de chauffage polluants, en 2017, avait pour objectif un renouvellement de 3 200 appareils. A ce jour, le nombre de remplacements s’élève à 1 300. Outre la revalorisation de 1000 euros citée précédemment, le dispositif est prolongé d’un an, soit jusqu’en 2023.

 

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?