AccueilLa Start-up qui change votre quotidienChassagnac Atelier offre de l'art clé-en-main aux entreprises

Chassagnac Atelier offre de l'art clé-en-main aux entreprises

Deux Lyonnaises de 28 ans séduisent le monde des affaires en organisant des expositions éphémères ou installant des œuvres pérennes au cœur des entreprises.
Chassagnac Atelier offre de l'art clé-en-main aux entreprises
© DR - Clara Copin et Margaux Chassagnac

EconomieLa Start-up qui change votre quotidien Publié le ,

Ce pourrait être une statue romaine affublée d’un t-shirt Nike, un éléphant à bascule au détour d’un couloir d’entreprise, des œuvres en transparence au centre d’un vaste hall d’entrée… Chassagnac Atelier, l’agence fondée en octobre 2014 par Clara Copin et Margaux Chassagnac, vise à démocratiser l’art contemporain et le rendre accessible aux dirigeants. Accompagner les professionnels dans une expertise globale de communication autour du marketing artistique. « Au début, on ciblait les PME, les banques, les cabinets d’avocats », explique Clara depuis son bureau rue Royale, au pied des pentes de la Croix-Rousse.

Le géant Unibail sera finalement le premier à s’attacher les services du duo pour redorer l’image d’un centre commercial. Suivront une première exposition éphémère à la Défense, en avril 2015, puis une autre au Carrousel du Louvre dans le cadre de la Design Week. Depuis, les Lyonnais 6ème Sens Immobilier et le laboratoire Juvisé Pharmaceuticals ont notamment fait confiance à cette agence hybride, qui pratique aussi du conseil et de l’achat d’art pour les collectionneurs particuliers. Ces deux activités se partageant le chiffre d’affaires - de 100 000 € pour la première année - à parts égales, .

Puisant dans leur réseau, constitué à ce jour d’une cinquantaine d’artistes, jeunes talents ou confirmés, ces deux meilleures amies créent du lien entre univers artistique et entrepreneurial. Pour le reste, rien n’est figé. « Nous n’avons pas de formules toutes faites, alors tout dépend de la demande. Quelques milliers d’euros pour un petit événement ponctuel, entre 30 000 € et 50 000 € pour une exposition éphémère, voire plusieurs centaines de milliers d’euros pour l’installation d’œuvres pérennes ». Comme ce projet en cours de signature : celui de la rénovation, à Zürich, d’un centre commercial pour en faire un pôle connecté avec l’installation d’œuvres permanentes sur le site. Un chantier pharaonique de 3 ans qui devrait leur conférer une belle visibilité.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?