AccueilSantéChampignons : les papilles en mode « automne »

Champignons : les papilles en mode « automne »

.
Champignons : les papilles en mode « automne »
PHOVOIR

Art de vivreSanté Publié le ,

Les champignons sont caractérisés par une impressionnante palette de saveurs. Neutre pour le palais, les champignons blancs font l’affaire - après réduction - dans les mijotés de viandes ou farcis et cuits au four.Plus forts en goût, les girolles, les cèpes ou les pleurotes se mêlent parfaitement aux plats d’hiver. Un avantage précieux, leur texture poreuse leur confère leur capacité à absorber les saveurs : beurre fondu ou herbes persillées par exemple, à la poêle, rôtis ou associés à un féculent type pâtes ou riz.

Très pauvres en matière grasse, les champignons contiennent en revanche énormément d’eau (90 %), du glucane, un glucide cousin germain des fibres. Idéal pour assurer un bon transit intestinal. Il est aussi bien pourvu en vitamines (B1, B2, B3, D), en minéraux (10 %) et en potassium. De quoi réguler l’influx nerveux. Source de cuivre, le champignon favorise aussi la formation de collagène et participe donc à la restructuration des tissus de l’organisme comme la peau. Apportant peu de calories (25 à 40 kcal/100 g), le champignon fait partie d’une alimentation équilibrée et/ou végétarienne.

Focus sur le champignon asiatique ! Selon des scientifiques de l’Université de Californie, le shiitake aurait des vertus anti-tumorales, antivirales et immuno-stimulateurs.Un pouvoir lié à leur teneur en polysaccharides. Ce champignon est aussi connu pour diminuer le taux de cholestérol et la tension artérielle.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?