AccueilActualitéSociétéDossier Médical Partagé : découvrez le carnet de santé numérique

Dossier Médical Partagé : découvrez le carnet de santé numérique

Le ministère de la Santé a lancé début novembre la généralisation du Dossier Médical Partagé (DMP). Cette semaine à Villeurbanne, à l'initiative de la CPAM, usagers et professionnels de la région se sont retrouvés pour débattre de la pertinence de cet outil.
Dossier Médical Partagé : découvrez le carnet de santé numérique
© Michel Godet - Dr Marcel Garrigou-Granchamp, Serge Krikorian, François Blanchardon, Dr Anne-Marie Mercier, Vincent Sauzereau et Laurent Spalvieri

ActualitéSociété Publié le ,

Un outil virtuel qui s'apparente à un carnet de santé numérique, personnel et gratuit à l'attention de tous ceux qui sont rattachés à un régime de sécurité sociale et qui permet le partage de l'information médicale avec les patients comme avec les professionnels de santé, en médecine de ville comme à l'hôpital. Et ce dans un seul espace virtuel hautement sécurisé.

A n'en pas douter le DMP devrait favoriser la coordination et la continuité des soins, pour autant que le patient ait donné son accord, car toutes les informations médicales pourront y être stockées, comme les analyses biologiques, les radios, les rendez-vous chez des spécialistes, l'historique des soins durant les 24 derniers mois, les maladies chroniques...

Concrètement chacun peut ouvrir seul et renseigner son DMP personnel (dmp.fr) ou se rendre à un guichet de l'Assurance maladie. Un praticien, possédant le logiciel idoine et DMP compatible pouvant également en initier un.

Les mineurs devant le faire via un représentant légal. Pour mémoire, ne peuvent consulter les DMP que les personnes autorisées par le patient. Ainsi, l'assurance maladie peut implémenter les DMP, mais pas les consulter.

Si pour le moment, les 40 millions de personnes pouvant y avoir droit est loin d'être atteint, depuis début novembre un peu plus de 2,6 millions DMP sont déjà ouverts dans l'Hexagone dont 195 070 en Auvergne-Rhône-Alpes et 27 141 dans le Rhône, après une expérimentation réalisées sur 9 départements avec 1 million de DMP durant 18 mois.

Le DMP s'inscrit donc dans le cadre du plan "Ma Santé 2022 "et permet de négocier le virage numérique du système de santé actuel. Mettant ainsi le patient au cœur de l'organisation du système de soins, particulièrement ceux qui sont en fracture numérique ou très âgés note Vincent Sauzereau, coordonnateur régional DMP Assurance maladie AURA.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 mai 2022

Journal du28 mai 2022

Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?