AccueilCultureSpectacle vivantCésaire en majesté au TNP

Césaire en majesté au TNP

Césaire en majesté au TNP
DR - La Tragédie du roi Christophe

CultureSpectacle vivant Publié le ,

Pièce écrite trois ans avant Une saison au Congo, en 1963, La Tragédie du roi Christophe est une fable politique, une fresque historique, un poème épique qui délivre une parole à la fois engagée et poétique, intrigante et sophistiquée, crue et imagée. Une langue dont s'emparent brillamment les comédiens de la troupe réunie par le directeur du TNP et constituée, entre autres, de membres du collectif Béneeré. Sur un plateau presque nu, seulement recouvert d'un tissu moiré et bordé en fond de scène d'une boîte dans laquelle ont pris place quatre musicien - une violoncelliste, un pianiste, un percussionniste et un bassiste -, les interprètes font masse, foule compacte des habitants d'Haïti (à l'époque Saint-Domingue) qui se réunissent autour d'un combat de coqs aux noms de présidents ou de rois, au début de la pièce, et vocifèrent. Ou plus tard, quand la tragédie est consommée et qu'il faut enterrer le roi Christophe, figure charismatique et visionnaire portée pendant 3 heures par Marc Zinga, toujours le collectif est là, qui s'élève pour rendre hommage au roi Christophe et au dieu qu'il incarne, Shango, « violent, brutal tyrannique, mais aussi bienfaisant ; le dieu du tonnerre destructeur et en même temps de la pluie fécondante », selon les mots de Césaire.

Le parti-pris de Schiaretti d'inclure des didascalies dans le texte permet d'activer l'imagination du spectateur sans s'encombrer de décors, comme quelques accessoires suffisent à évoquer les problématiques d'aujourd'hui. Si le spectacle souffre de quelques longueurs, le souffle du texte d'Aimé Césaire tout comme l'ensemble de la troupe de 32 personnes (dont 14 figurants) emporte le spectateur, à la découverte d'un des plus grands poètes français du XXe siècle.

TNP, jusqu'au 12 février, www.tnp-villeurbanne.com

Irina Brook aux Célestins


Créée la saison dernière dans le cadre du festival Réveillons-nous !, par la directrice du théâtre national de Nice, Irina Brook, Terre noire est une pièce écrite par l'auteur qui ranime la verve théâtrale italienne, Stefano Massini. Au moins aussi ancrée dans l'actualité que Chapitres de la chute, saga des Lehman brothers, Terre noire raconte l'histoire vraie d'un agriculteur acculé par les dettes qui décide de faire appel à une jeune avocate (Romane Bohringer) pour recouvrer ses biens et sa dignité. Composée comme un puzzle en 31 saynètes interchangeables, cette pièce permet toutes les audaces qu'un metteur en scène peut imaginer, notamment la fin, et donne à voir un sacré duel d'avocats mais aussi d'acteurs.
Célestins, du 31 janvier au 4 février, www.celestins-lyon.org

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?