AccueilImmobilier-TP-BâtimentCentral téléphonique d'Orange, bureaux, logements... Avec Hénon, GR Groupe invite la mixité fonctionnelle à la Croix-Rousse

IMMOBILIER A LYON Central téléphonique d'Orange, bureaux, logements... Avec Hénon, GR Groupe invite la mixité fonctionnelle à la Croix-Rousse

Sur un tènement historiquement dédié aux activités industrielles à la Croix-Rousse, le promoteur lyonnais développera un programme réunissant activité, tertiaire et logement. Près de 7 000 m2 de mixité assumée.
Central téléphonique d'Orange, bureaux, logements... Avec Hénon, GR Groupe invite la mixité fonctionnelle à la Croix-Rousse
Soho Atlas In Fine

EconomieImmobilier-TP-Bâtiment Publié le ,

Renouveler la ville en faisant du neuf sur du vieux. A Lyon comme ailleurs, l’idée n’est pas nouvelle, mais elle se répand de plus en plus fréquemment. Et elle est aujourd’hui au cœur du programme Hénon, que porte GR Foncière de Participations à la Croix-Rousse.

Ce futur ensemble mixte développera à terme 6 700 m2 de surfaces de plancher, dont un central téléphonique Orange pour 1 500 m2, auquel viendront s’ajouter plus de 2 600 m2 de bureaux et la même surface en logements.

Le permis de construire a été obtenu, mais tout projet immobilier au cœur de la Croix-Rousse engendre de longs débats avec les associations de quartier. La nouvelle majorité municipale souhaite également quelques évolutions et le promoteur attend les résultats des derniers recours avant d’engager les travaux. Ils devraient débuter en 2022, pour une livraison qui n’interviendra pas avant la fin de l’année suivante.

Plancher sur la place réservée au futur central d'Orange

Pour dessiner ce projet ambitieux, GR a sollicité le cabinet Soho Atlas in Fine. "C’est une opération particulièrement intéressante à traiter, car il faut intégrer l’actuel central téléphonique, qui a été construit en 1973, dans un programme neuf", analyse Patrick Miton, l’architecte. Un véritable défi pour ses équipes, qui ont non seulement dû imaginer une écriture architecturale différente pour la partie tertiaire et pour la partie résidentielle, mais qui ont surtout été amenés à plancher sur la place réservée au futur central Orange.

Dans le projet imaginé par le cabinet lyonnais, cet outil de connectivité se concentre sur le rez-de-chaussée et sur un niveau de sous-sol, alors qu’il se déployait jusque-là dans un immeuble en R+3. "Nous passons par-dessus l’élément existant pour construire le nouvel ensemble immobilier", précise Patrick Miton. Les équipes travaux, logement et tertiaire du cabinet ont donc travaillé ensemble sur ce dossier, afin de livrer un programme qui réponde aux attentes des deux familles d’utilisateurs. 

Le bâtiment dédié aux activités tertiaires se développera sur cinq niveaux et proposera des plateaux divisibles de 500 m2, qui sont conçus par accueillir aussi naturellement un utilisateur unique que des multi-utilisateurs.

"Il sera clairement distinct du bâtiment résidentiel, même si l’esprit du programme est comparable pour les deux univers, insiste Patrick Miton. Il en ira de même pour les halls d’entrée, qui sont voisins, mais avec un cheminement clairement séparé pour que les utilisateurs ne soient pas amenés à se croiser."

 

 

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?