AccueilDossiersCédric Denoyel, "le CES, un concentré de technologie"

Cédric Denoyel, "le CES, un concentré de technologie"

Pour le président du H7, lieu "totem" de la technologie à Lyon, le CES Las Vegas garde son utilité malgré une édition 2021 totalement digitale.
Cédric Denoyel,
© Marine-Agathe Gonard - Cédric Denoyel, président du H7 à Lyon.

Dossiers Publié le ,

Quel est votre avis sur l'édition digitale du CES ?

"Ce format 100 % digital restera une parenthèse dans la vie des salons. Car rien ne remplace la convivialité, la profondeur des échanges et la découverte des technologies liées à des manifestations physiques. Bien que je ne sois jamais allé au CES Las Vegas, j'ai pu participé à un salon équivalent à Lisbonne, le Web Summit, et ai pu appréhender toute cette émulation autour de l'innovation.

La vie et le travail à distance manquent forcément d'humanité, nous avons pu l'appréhender lorsque le H7 était fermé. Les gens étaient tristes. En revanche, je crois que cette édition digitale rendra plus efficace la qualification des technologies présentées et des contacts lors des rendez-vous organisés. Le manque de déambulation, de fait, au sein d'un espace habituellement immense, ajoutera à l'efficience de cette édition."

"Un peu plus humaniser ce gigantesque salon"

Est-ce un rendez-vous incontournable pour le monde de la tech ?

"Le CES a son utilité, c'est certain. Il permet de se mesurer aux marchés et aux tendances en place. Il possède de plus une grande renommée. C'est un concentré de technologie international. C'est un moyen aussi d'identifier des éléments qui auraient pu échapper à son propre benchmark.

Néanmoins, pour une start-up, le nerf de la guerre reste la concrétisation d'une stratégie commerciale et ce n'est pas sur un salon que l'on finalise des contrats. En revanche, je pense que les organisateurs devraient un peu plus humaniser ce gigantesque salon en distillant une vision sociétale plus impactante des innovations présentées plutôt que de rester un pur démonstrateur de technologies."

On glorifie souvent l'innovation à l'échelon des nations ? Est-ce le bon niveau de compétition pour les pays ?

"Le défi des technologies et des innovations se joue à l'échelon d'un continent. Ce serait une erreur que de vouloir batailler entre pays. Au H7, nous avons toujours prôné une dimension européenne dans les projets. Les relocalisations de certaines productions en Europe nous montrent d'ailleurs que cette échelle continentale est pertinente."

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?