AccueilSpectacle vivantCe diable de Feydeau

Ce diable de Feydeau

Dans « Quand le diable s'en mêle », Didier Bezace regroupe trois petits bijoux de drôlerie.
Ce diable de Feydeau
© : DR

CultureSpectacle vivant Publié le ,

L’été dernier, Didier Bezace amusait la galerie, sur l’esplanade du château de Grignan, avec trois courtes pièces de Feydeau. Léonie est en avance, ou comment une grossesse prématurée finit en grossesse nerveuse ; Feu la mère de Madame, ou comment l’annonce d’un faux décès interrompt une scène de ménage ; On purge Bébé, la plus connue, ou les mésaventures d’un industriel aux prises avec un fils refusant de prendre sa purgation, une femme qui se promène en peignoir, seau d’eaux usées en main, et un haut fonctionnaire sur qui il compte pour décrocher, pour l’armée, le marché des pots de chambre en porcelaine... incassable.


Fil conducteur de ces trois petits bijoux, un personnage récurrent, une sorte de diable qui met son grain de sable dans l’agencement de vies bourgeoises, et le quotidien de personnages obnubilés par les apparences. Epaulé par une équipe d’acteurs formidables, que domine Clotilde Mollet, Thierry Gibault et Luc Tremblay, Didier Besace surligne les effets et en rajoute dans les gags pour ce spectacle qui convoque Daumier et le cinéma burlesque. Un grand éclat de rire pour cette fin de saison théâtrale.

27 au 29 mai au Toboggan (Décines)

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?