AccueilEconomieServicesCarré de Soie, quartier loisir

Carré de Soie, quartier loisir

Cela fait maintenant une quinzaine d’années que le Carré de Soie s’est imposé parmi les projets urbains majeurs de la métropole.

EconomieServices Publié le ,

En quête de nouveaux territoires pour asseoir son développement au début des années 2000, le Grand Lyon débute une réflexion sur le devenir de cet ancien quartier ouvrier, longtemps composé de friches industrielles et de logements sociaux à réhabiliter.

Pour redonner vie à ce secteur et le rattacher au reste de l’agglomération, la première étape consiste à développer les transports en commun et à ouvrir un centre commercial. Le tramway T3, en octobre 2006, suivi de la ligne A du métro, un an plus tard, décloisonnent le quartier. Puis, en avril 2009, l’ouverture d’un centre commercial avec une cinquantaine de boutiques, une dizaine de restaurants et un multiplexe Pathé, totalisant 15 salles de cinéma, participent au renforcement de son attractivité. Aujourd’hui, le centre commercial accueille 4,5 millions de visiteurs par an et le cinéma, le plus grand de Rhône-Alpes avec 3 500 fauteuils, reçoit 1,1 million de spectateurs.

La deuxième phase de développement porte sur les logements, bureaux et activités dans un espace à l’image redorée. Le Carré de Soie voit ainsi se multiplier les opérations d’aménagement. Les deux projets principaux se concentrent autour des anciennes usines Tase et Yoplait, à proximité du pôle de transport en commun.

Le secteur Tase, d’une surface de 17 hectares, a déjà bien amorcé sa mue. Sur la première phase de 5 hectares, qui s’échelonne jusqu’en 2020, 100 000 m2 sont à construire. La majorité des programmes est sortie de terre, notamment un peu plus de 50 000 m2 de surfaces tertiaires. Plusieurs entreprises ont déjà pris leurs marques : les équipes du siège régional de Veolia Environnement ont investi un immeuble neuf de 12 000 m2, les acteurs de l’économie sociale et solidaire sont réunis au sein du Woopa, bâtiment à énergie positive, et les ingénieurs de Technip ont pris possession de l’usine Tase réhabilitée.

Sur le volet habitat, Bouwfonds Marignan construit un vaste programme de 13 immeubles totalisant 680 logements, baptisé Cœur de Soie. La collectivité mettra la touche finale avec la réalisation d’une esplanade publique de 1,5 hectare au pied de l’usine Tase. La phase suivante, qui porte sur 7,5 hectares où 115 000 m2 sont à construire, ne démarrera pas avant le prochain mandat.

Sur le périmètre Villeurbanne-La Soie, autrefois appelé Yoplait, une première tranche de 11 hectares sur un total de 26 a démarré. D’ici 2025, 165 000 m2 de surfaces de planchers sont à ériger : 60 000 m2 de tertiaire, 1 600 logements et 7 000 m2 d’équipements publics. Le nouveau visage du Carré de Soie se dessine peu à peu et le pari semble déjà gagné avec des programmes tertiaires et des logements qui trouvent rapidement preneurs. Mais la transformation est encore loin d’être achevée. Aujourd’hui, la fin est annoncée pour 2040 !



.../...

Lire la suite dans le Tout Lyon Affiches n°5165 du 8 août 2015

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?