Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Caroline Félix : « La Ruche industrielle est un programme pionnier »

le - - Industrie

Caroline Félix : « La Ruche industrielle est un programme pionnier »
Photo DR - Caroline Félix, directrice générale de La Ruche Industrielle

La directrice générale de La Ruche Industrielle, installée sur 2 000 m2 au cœur de l'ancien site Bosch de Vénissieux, entend promouvoir une nouvelle vision de l'industrie.

Comment résumeriez-vous la philosophie de ce projet industriel d'un nouveau genre ?

Convivialité, collaboration, pragmatisme, audace et approche durable ; ce sont les valeurs de La Ruche Industrielle. Nous voulons bâtir un site pilote de l'industrie du futur, en nous adossant sur de grands partenaires : Bosch, EDF, SNCF, Renault Trucks / Volvo, Aldes, Fives, Vicat, pour la partie entreprise, mais aussi le Grand Lyon et l'INSA. Notre ambition est de faire entrer le tissu économique lyonnais dans la 4ème révolution industrielle. L'usine intelligente, l'interconnexion des machines et l'ère du numérique sont les piliers de cette nouvelle ère industrielle.

Est-ce un modèle unique ?

Nous n'avons pas trouvé d'endroit similaire ailleurs, si ce n'est à Göteborg, en Suède. En France, en tout cas, c'est un programme pionnier, unique en son genre, mais qui devrait en appeler d'autres. C'est en tout cas ma conviction personnelle, car je pense que cela répond à un véritable besoin. Je précise, d'ailleurs, que l'initiative est partie du terrain, ce qui n'est pas anodin.

Sept mois après l'entrée en activité du site, quel premier bilan pouvez-vous tirer ?

Avec un budget de 600 000 €, nous avons déjà initié trois projets. Les sujets abordés peuvent aussi bien concerner le marketing, que l'industrie, la maintenance ou le commercial. Chaque industriel arrive avec son propre sujet pour créer une combinaison de points de vue. Des équipes de 15 à 20 personnes se réunissent dans ce but et cela donne une vision à 360° de chaque problématique.

Quelles sont vos ambitions à court et moyen termes ?

Nous avons une vision claire de ce que nous voulons faire, mais nous ne voulons pas tirer de plans sur la comète. Dans un premier temps, nous devrions accueillir de nouveaux membres et afficher, de ce fait, un budget revu à la hausse, sans doute aux alentours de 800 K€. Par ailleurs, je compte recruter un chef de projet et articuler notre feuille de route autour de trois axes : la technologie, l'organisationnel et l'humain. Enfin, nous allons nous efforcer d'aménager le bâtiment et ses espaces pour favoriser la collaboration.




Jacques DONNAY
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer