AccueilCollectivitésCarl Vieil : « Nous recrutons plus de 1 000 personnes chaque année à l'étranger »

Carl Vieil : « Nous recrutons plus de 1 000 personnes chaque année à l'étranger »

Présent à Lyon il y a quelques jours avec un groupe de 16 entreprises québécoises en quête de nouveaux talents, le Président directeur général de Québec International (Agence de développement économique régional) revient sur les missions de recrutement qu'il organise et précise quelles sont les filières les plus en tension sur son territoire.
Carl Vieil : « Nous recrutons plus de 1 000 personnes chaque année à l'étranger »
Photo DR

Collectivités Publié le ,

Pour quelles raisons allez-vous chercher des compétences à l'étranger ?

Notre région est en croissance économique depuis 25 ans et nous sommes engagés dans un processus ininterrompu de création d'emplois. Ainsi l'année dernière, près de 10 000 nouveaux emplois ont vu le jour dans la province de Québec. Dans le même temps, notre taux de chômage se situe aux alentours de 2,6 %. Dans ce contexte, nos entreprises ont l'obligation d'attirer de nouveaux talents, car la population étudiante locale ne suffit pas pour couvrir l'ensemble des postes proposés.

Quelles filières sont plus particulièrement en tension ?

Actuellement dans la région de Québec, 51 professions sont en pénurie de main-d'œuvre. Les entreprises recherchent aussi bien des profils qualifiés que non qualifiés. Nous avons bien entendu d'énormes besoins dans les métiers de l'informatique, mais aussi dans les jeux vidéo, dans la santé, dans la pharmacie, dans la restauration, dans le transport, dans l'industrie métallurgique… Ceci étant dit, les plus gros besoins portent effectivement sur les Technologies de l'information et les jeux vidéo.

Comment expliquez-vous ce déficit dans la filière informatique en général, alors que vous formez déjà beaucoup de jeunes à ces métiers ?

C'est avant tout lié à la demande qui est exceptionnellement forte autour de ces métiers partout dans le monde. Non seulement dans la filière informatique à proprement parler, mais aussi dans quasiment toutes les filières. Les compétences recherchées sont très transversales et les mêmes besoins s'expriment dans l'industrie manufacturière en général, dans les assurances, dans le conseil... Les entreprises doivent faire face au virage numérique quel que soit le secteur d'activité dans lequel elles interviennent.

Quel rôle joue Québec International dans cette démarche de recrutement ?

Nous proposons une approche d'accompagnement globale, en prenant en considération les futures recrues, mais aussi leurs conjoints et leurs enfants quand ils viennent en famille. L'année dernière, les entreprises ont ainsi attiré ainsi plus de 1 100 collaborateurs venus de l'étranger, mais nous avons enregistré plus de 2 500 nouveaux arrivants sur notre territoire.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?